Coronavirus à Nantes : Les marchés pourront rouvrir progressivement à partir de la semaine prochaine

CONSOMMATION La réouverture des marchés sera progressive et conditionnée à des mesures de précautions strictes

Frédéric Brenon

— 

Le marché de la Petite-Hollande, à Nantes, le 21 mars 2020.
Le marché de la Petite-Hollande, à Nantes, le 21 mars 2020. — F.Brenon/20Minutes

Interdits depuis le 24 mars, les marchés alimentaires rouvrent petit à petit dans de nombreuses communes françaises. La ville de Nantes annonce à son tour une reprise de ses marchés « compte tenu de la relative stabilisation des chiffres de l’épidémie et des nouvelles orientations de l’État en faveur de la filière des producteurs ».

La réouverture s’effectuera à partir de ce mardi et ne concernera dans un premier temps que huit marchés de plein air : Jean-Macé, Bourgeonnière, Américains, Dervallières, Malakoff, Zola, Saint-Joseph-de-Porterie et Doulon. Malgré sa spécificité (halle couverte), le marché de Talensac va lui aussi ouvrir dès mardi (25 commerçants ouverts à tour de rôle).

Mesures strictes pour les clients et commerçants

Des conditions sanitaires strictes seront mises en place : limitation du nombre de commerçants, sens unique de circulation entre les allées, accès limité à une seule personne par foyer, marquage au sol pour le respect des distances…

Quant aux autres marchés de plein air, leur réouverture n’est envisagée qu’à partir de la semaine suivante au plus tôt. La réouverture du grand marché de la Petite-Hollande s’effectuera probablement en dernier.