FC Nantes : Raynald Denoueix vend sa médaille pour les soignants, des supporters l’achètent et la lui rendent !

FOOTBALL Près de 500 supporters se sont cotisés pour pouvoir acquérir aux enchères la médaille de champion de France 2001 de l’ancien coach des Canaris

F.B. avec AFP
— 
Raynald Denoueix, lors de la Ligue des champions 2001-2002 avec le FC Nantes.
Raynald Denoueix, lors de la Ligue des champions 2001-2002 avec le FC Nantes. — F.Perry/AFP
  • Raynald Denoueix était l’entraîneur du FC Nantes lors de son dernier titre, en 2001.
  • Il avait décidé de vendre aux enchères sa médaille de l’époque au profit du personnel soignant mobilisé contre le coronavirus.
  • L’objet hautement symbolique a finalement été racheté par des supporters du FCN.

Une incroyable générosité collective. Et une preuve supplémentaire de l’admiration portée par les fans du FC Nantes à l’ancien coach des Canaris. Près de 500 supporters se sont cotisés pour racheter à Raynald Denoueix la médaille de champion de France 2001, qu’il avait mise aux enchères au profit des personnels soignants, pour ensuite la lui rendre. Au total, 12.600 euros ont pu être récoltés, via une cagnotte en ligne, jusqu’au moment de la clôture des enchères, lundi soir à 21h.

L’initiative était partie de Cyril Dumoulin, gardien de l’équipe de France de handball et du HBC Nantes, qui a profité du début de la quarantaine pour mettre de l’ordre dans ses affaires et commencé le 26 mars à offrir les tenues d’entraînement ou de compétition qu’il n’utilise plus aux enchères sur les réseaux sociaux au profit du personnel médical luttant contre l’épidémie de coronavirus.

Le succès, immédiat, a fait boule de neige : d’autres sportifs de la région puis bien au-delà lui proposent des maillots, crampons, ballons, fanions… Des particuliers offrent aussi leurs maillots de collection. Lundi matin, son compteur dépassait les 17.000 euros.

« Cette plaque fait partie d’un héritage commun »

Vendredi soir, il avait annoncé tout ému le lot du jour : la plaque de champion de France 2001 des Canaris, offerte par l’architecte titre, « Monsieur Denoueix ». « J’ai moi-même hésité à accepter devant l’ampleur du symbole, mais il n’en a pas démordu, farouchement décidé à aider le personnel médical dans cette crise qui nous touche tous », avait-il écrit.

Stupeur chez les supporters… Si les enchères montent vite à plusieurs milliers d’euros, l’idée s’est dessinée tout aussi rapidement d’organiser une cagnotte en ligne pour que la médaille reste à sa place. « Parce que Raynald Denoueix a toujours cru avant tout à la force du collectif. Parce que cette plaque fait partie d’un héritage commun. Parce que cette plaque symbolise son travail et la marque qu’il laisse aujourd’hui dans l’histoire du football français… Cotisons-nous tous », lance son initiateur, Antoine Josse.

De Nantes mais aussi d’ailleurs – y compris des rivaux rennais –, les donations ont afflué de plus de 450 supporters, en un double hommage aux soignants et à l’entraîneur emblématique : « Merci coach, vous méritez de garder votre médaille », « La médaille, tout comme nous, doit rester chez elle », « Merci Raynald »…

Ce mardi matin, Raynald Denoueix a répondu via les réseaux sociaux. « Merci à vous tous et à ceux qui ont participé, sans témoigner. Cette plaquette, elle est à vous. Et avec Cyril, qui est à l’initiative du mouvement, il va vous falloir trouver sa place pour qu’elle soit un rappel symbolique de cette période si difficile qui nous a rassemblés. »

Parallèlement, une cagnotte lancée il y a 10 jours par les ultras de la Brigade Loire pour le personnel soignant dépassait lundi les 20.000 euros.