Coronavirus en Loire-Atlantique : Comme le Hellfest, La Nuit de l’Erdre craint l’annulation de son festival fin juin

MUSIQUE « Plus le temps passe, plus il est difficile d’envisager le festival », confient les organisateurs de l’événement de Nort-sur-Erdre

J.U.

— 

Angèle, lors des 35e Victoires de la musique
Angèle, lors des 35e Victoires de la musique — L.Vu/Sipa

En fin de semaine dernière, c’était le directeur du Hellfest qui exprimait sa vive inquiétude (auprès de nos confrères de Ouest-France) concernant le maintien de son festival de musique prévu les 19, 20 et 21 juin. Ce lundi, c’est l’association La Nuit de l’Erdre, organisatrice du festival éponyme, qui confie à son tour sa crainte de devoir annuler en raison des mesures de lutte contre la crise du coronavirus.

L’événement de Nort-sur-Erdre doit théoriquement se dérouler les 26, 27 et 28 juin et des artistes comme Gims, Angèle, M, Yannick Noah, Lomepal ou The Avener sont programmés. « Si l’association gardait espoir de pouvoir maintenir sa 22e édition il y a encore quelques semaines, la situation s’est considérablement compliquée et nécessite une prise de position claire du gouvernement », expliquent les organisateurs.

« Certains délais sont incompressibles »

« Certains délais sont incompressibles, que ce soit pour nos partenaires, nos fournisseurs, nos prestataires, ou pour nous, précise l’association La Nuit de l’Erdre. Concrètement, le maintien ou l’annulation du festival dépend d’un nouvel arrêté d’interdiction des rassemblements. Plus le temps passe, plus il est difficile d’envisager le festival. » « Nous avons aujourd’hui besoin de certitudes de la part des institutions, demandent les organisateurs. Les questions et les doutes doivent obtenir des réponses concrètes et claires. Le verdict ne dépend désormais plus de nous. »

Le festival accueille en moyenne 45.000 spectateurs sur le site de Port-Mulon. L’an dernier, les têtes d’affiche de La Nuit de l’Erdre étaient Eddy de Pretto, Soprano, Big Flo & Oli, Boulevard des Airs, Gaëtan Roussel et Clara Luciani.