Coronavirus à Nantes : Plus de 9 vols sur 10 annulés, l’aéroport déserté

TRANSPORTS Le trafic aérien s'est effondré en une semaine et l'aérogare est désormais vide

Frédéric Brenon

— 

L'aéroport de Nantes entièrement vide, mardi 24 mars 2020.
L'aéroport de Nantes entièrement vide, mardi 24 mars 2020. — F.Brenon/20Minutes

C’est l’une des conséquences spectaculaires de la crise sanitaire du coronavirus et des mesures de confinement. En une semaine, le trafic de l’aéroport de Nantes s’est effondré. Afin de répondre aux contraintes des clients et du personnel, la plupart des compagnies ont réduit massivement leur activité. Ce mardi, selon le planning actualisé de l'aéroport, 92 vols sur les 100 prochains programmés au départ jusqu’à jeudi sont annulés. Idem concernant les vols à l’atterrissage.

A l’exception d’une liaison Nantes-Madrid, seules les lignes Air France en provenance ou à destination de Paris fonctionnent encore. La situation étant très évolutive, la direction de l’aéroport conseille toutefois aux voyageurs de se rapprocher de leur compagnie aérienne avant tout projet de décollage ou d’atterrissage. Les conditions de remboursement ou de modification de vol sont précisées sur le site officiel de l’aéroport.

La grande majorité des vols programmés à l'aéroport de Nantes est annulée.
La grande majorité des vols programmés à l'aéroport de Nantes est annulée. - F.Brenon/20Minutes

Un plan de continuité mis en place

Dans ce contexte, l’aérogare est déserte. Tous les comptoirs sont fermés. Pareil pour les boutiques, y compris les marchands de journaux et les sandwicheries. Les parkings sont, eux aussi, très peu remplis.

« L’aéroport a mis en place un plan de continuité d’activité (PCA) afin de remplir ses missions de service public aéroportuaire, notamment les évacuations sanitaires, les vols de rapatriement, le ravitaillement des aéronefs de l’Etat ou encore les transports d’organes. Le dispositif mis en place a également été calibré pour permettre de traiter les vols commerciaux qui restent programmés sur la plateforme », précise la direction de Nantes-Atlantique.

Selon le préfet Claude d'Harcourt, une fermeture totale de l'aéroport n'est cependant pas prévue pour le moment, avec des vols des compagnies Ryanair ou Easyjet toujours programmés et l'activité de fret qui perdure. Neuvième aéroport français pour son trafic, Nantes-Atlantique avait transporté 7,2 millions de passagers en 2019.