Coronavirus à Nantes : Un silence stupéfiant dans le centre-ville à l’heure du confinement

CONFINEMENT Nantes, sixième ville de France, est passée au confinement. A l’heure de l’habituelle pause déjeuner, l'ambiance était irréelle

Frédéric Brenon
— 
Nantes à l'heure du confinement — 20 Minutes

Nantes, sixième ville de France, comme vous ne l’avez jamais vue. Comme partout dans le pays, le confinement est de rigueur depuis ce mardi midi pile dans la Cité des ducs. Difficile toutefois d’imaginer quelle allait être véritablement l’ambiance en cœur de ville. Combien d’habitants et travailleurs allaient-ils s’aventurer dans les rues dans ce contexte ?

Premier constat : à l’heure de l’habituelle pause déjeuner, le silence s'est imposé dans la cité. Pratiquement aucun mouvement sur les grandes places (Graslin, Commerce, Royale, Saint-Pierre…). Personne dans les rues commerçantes (rue de la Marne, rue d’Orléans, rue du Calvaire…). Hormis les livreurs à scooters, les rares passants sont regroupés à proximité des boulangeries ou épiceries, souvent sans discuter.

Des patrouilles de police bien visibles

Second constat : en s’éloignant un peu des grandes artères, on croise toute de même assez facilement des personnes promenant leur chien, circulant à vélo, s’adonnant à la course à pied. Le trafic automobile est très réduit, mais ininterrompu. Un quatuor d’adolescents a descendu la rue Jean-Jacques-Rousseau en… chantant. « On garde le moral », fanfaronnent-ils sourire aux lèvres.

A quelques mètres de là, place de la Petite-Hollande, des policiers sont toutefois déjà en poste pour contrôler les promeneurs et, surtout, les informer. D’autres patrouilles sont également bien visibles rue de Strasbourg ou place du Bouffay. Une attestation à télécharger est théoriquement obligatoire pour justifier son déplacement. « On privilégie la pédagogie dans un premier temps », a indiqué le préfet.

Globalement, le port du masque est, comme ces derniers jours, peu visible. Rien à voir avec les images venues d’Italie ou même de Strasbourg. Il faut dire que la région Pays-de-la-Loire est moins touchée que les autres régions françaises par la diffusion du coronavirus. Pour combien de temps ?