Nantes : Bagarres et confusion devant le meeting du Rassemblement national

FAITS DIVERS La candidate RN à la mairie de Nantes organisait un meeting ce mardi soir à la Maison des syndicats

J.U. et F.B.

— 

Confusion et échauffourées devant la Maison des syndicats en marge du meeting de la candidate RN Eleonore Revel.
Confusion et échauffourées devant la Maison des syndicats en marge du meeting de la candidate RN Eleonore Revel. — J.Urbach/20Minutes

La candidate du Rassemblement national à la mairie de Nantes, Eleonore Revel, tenait ce mardi soir (19h30) un meeting de campagne en compagnie du député européen Nicolas Bay. Le lieu choisi pour la réunion publique, la salle de la Gare de l’Etat, à proximité directe du siège départemental de plusieurs organisations syndicales, a suscité la colère des syndicats, en particulier de la CGT, de la FSU et de Solidaires.

Une cinquantaine de manifestants se sont ainsi donné rendez-vous sur place, à partir de 19h, pour protester « contre la présence de l’extrême droite à Nantes » a fortiori dans ce « lieu symbolique de l’égalité des droits ». Le RN, lui, avait mobilisé son service d’ordre pour faciliter la venue des quelques rares sympathisants aperçus. Sauf que le face-à-face, tendu, a fini par dégénérer.

Des personnes ont été bousculées. Des coups ont été échangés sur le parvis. Parfois à mains nues, parfois à l’aide de matraques, a constaté notre journaliste sur place. L’électricité du bâtiment a été coupée, de quoi ajouter à la confusion.

Contactée, Eleonore Revel assure que le meeting a tout de même bien eu lieu. Les accès menant à la salle sont pourtant fermés. En parallèle, le Rassemblement national s'indigne sur les réseaux sociaux. La candidate a annoncé qu'elle porterait plainte contre la CGT.