Nantes : Uniqlo ouvrira le 26 mars, les commerçants « enthousiastes »

COMMERCE La marque internationale de prêt-à-porter intégrera un nouveau bâtiment près de la place du Commerce

Frédéric Brenon

— 

Le magasin Uniqlo, construit à l'emplacement de l'ancien square Fleuriot, à Nantes.
Le magasin Uniqlo, construit à l'emplacement de l'ancien square Fleuriot, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • Uniqlo ouvrira à Nantes son premier magasin de la région Pays-de-la-Loire.
  • Son bâtiment est en constrution depuis deux ans allée Brancas, en centre-ville.

Le chantier du bâtiment devant accueillir Uniqlo est pratiquement achevé, à deux pas de la place du Commerce à Nantes. La célèbre marque de prêt-à-porter ouvrira officiellement ses portes le 26 mars, annonce-t-elle ce vendredi. Si elle disposait d’une boutique à Rennes depuis septembre 2018, l’enseigne japonaise n’était pas présente en Pays-de-la-Loire.

A Nantes, elle proposera une surface de 960 m2 répartie sur trois étages. Elle s’intégrera dans un nouvel immeuble, construit en lieu et place de l’ancien square Fleuriot-de-Langle, et dont l’architecture est d’ores et déjà très critiquée.

Une « locomotive » attendue

L’arrivée d’Uniqlo n’inquiète pas les commerçants du centre-ville, bien au contraire. Un grand nombre d'entre eux saluent l’arrivée d’une « locomotive » susceptible de « doper la fréquentation du centre ». « Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu venir une telle enseigne, se réjouit Delphine Jacob, déléguée générale de l’association commerçante Plein centre. C’est du niveau de l’Apple store, qui a malheureusement choisi Atlantis, voire d’Hema [arrivée en 2017 place du Change]. C’est une marque de destination. Nous savons que des clients viendront de toute la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et de Vendée exprès pour ses collections. Tous les commerçants sont enthousiastes. »

Des vestiges découverts

Le chantier préparatoire de ce bâtiment (qui comprend également quelques logements), avait fait polémique. Plusieurs Nantais s’étaient émus de la disparition du square et de ses magnolias, arbre emblématique de la ville. La découverte de vestiges archéologiques avait aussi inquiété les défenseurs du patrimoine.

Il a finalement été décidé de supprimer le sous-sol initialement prévu dans le projet pour installer un plancher de verre et valoriser ces éléments du passé médiéval de la ville. Ils seront visibles du rez-de-chaussée du magasin.