Nantes : L’espace Agnès-Varda, équipement pour les plus démunis, ouvrira bel et bien lundi

SOCIAL Cet équipement neuf regroupera dans un seul endroit notamment les bains-douches et un grand restaurant social

David Phelippeau (ave J.U.)

— 

Le nouveau complexe pour les sans-abri à Nantes est situé rue Pierre-Landais.
Le nouveau complexe pour les sans-abri à Nantes est situé rue Pierre-Landais. — J.Urbach/20Minutes
  • L’espace Agnès-Varda sur l’Ile de Nantes est quasiment prêt à accueillir les personnes en situation de grande précarité.
  • Son ouverture officielle est prévue pour le 16 mars.
  • L’espace sert à améliorer les conditions de vie des plus démunis, mais aussi à créer du lien social entre les usagers.

L’ouverture prévue le 16 mars ne sera pas reportée, malgré l’épidémie de coronavirus, indique la ville de Nantes. Le nouvel espace Agnès-Varda du 16 rue Pierre-Landais, sur l’Ile de Nantes (« au cœur du quartier de la création » insiste la mairie), est prêt à accueillir les personnes en situation de grande précarité. Entièrement neuf, cet équipement municipal, installé à la place de l’ancien restaurant social Pierre-Landais et « coconstruit avec les futurs usagers », regroupera notamment les activités des historiques Bains-douches, jusqu’ici situées allée Baco, et un restaurant social.

« Ce qui est dur quand vous êtes à la rue, c’est d’avoir des services à différents endroits, explique Johanna Rolland, la maire de Nantes. De devoir aller à un endroit pour prendre un repas, se rendre à un autre pour prendre une douche… Cela s’apparente à un parcours du combattant. Ici, c’est le choix de mettre dans le même lieu un restaurant social, un accueil de jour et ce service des bains-douches. »

Un lieu pour rompre l’isolement aussi

L’espace, très lumineux, spacieux et agencé sur deux étages, sera ouvert de 8 h 30 à 17 h pour les bains-douches et de 9 h 30 à 17 h pour l’espace d’accueil. Jusqu’à 150 repas pourront être servis par jour dans le restaurant social d’une surface globale de 210 m2 au rez-de-chaussée. Vingt douches seront accessibles, dont une pour les familles, deux pour les personnes à mobilité réduite et un bain. Vingt-trois agents travailleront pour le bon fonctionnement du site.

Les parties sanitaires du nouveau complexe Agnès-Varda pour les sans abri à Nantes.
Les parties sanitaires du nouveau complexe Agnès-Varda pour les sans abri à Nantes. - J.Urbach/20Minutes

« Ces gens sont évidemment dans la précarité, mais aussi dans l’isolement, explique Laurence Rivet, responsable de l’espace. On vient aussi ici pour retrouver des amis, faire des activités, tout simplement pour sortir de l’ordinaire. C’est vraiment la philosophie qui nous anime. » Ce nouvel équipement sert ainsi à créer un lien social et développer et approfondir les actions visant au bien-être, la prévention (dépistage avec l’association Aides), l’accès aux droits ou encore à la culture (ciné-débats, atelier de chant, etc.).

Le budget global de ce projet s’élève à 4,1 millions d’euros, financé à 60 % par la ville de Nantes.

Pourquoi le nom d’Agnès Varda ?

L’artiste Agnès Varda s’est rendue à deux reprises au restaurant social de la rue Pierre-Landais. Elle y a rencontré des usagers. Lesquels ont été sensibles à l’incarnation que l’artiste donnait à la précarité à travers ses films.