Loire-Atlantique : Les ponts de Mauves fermés jusqu’en septembre, il va falloir s’adapter

CIRCULATION Les deux ouvrages métalliques subissent de gros travaux de réhabilitation

Frédéric Brenon

— 

Cyclistes à Mauves-sur-Loire, sur l'itinéraire Loire à vélo.
Cyclistes à Mauves-sur-Loire, sur l'itinéraire Loire à vélo. — J.Damase
  • Les ponts de Mauves-sur-Loire ont été construits entre 1878 et 1882.
  • Victimes d’une corrosion avancée, ils avaient besoin de travaux.
  • Ils rouvriront à la circulation le 21 septembre.

Ce n’est pas une surprise, mais c’est tout de même un coup dur pour les habitants de l’Est de l’agglomération nantaise. Les ponts de Mauves, qui enjambent la Loire entre les communes de Mauves-sur-Loire et Divatte-sur-Loire, sont totalement fermés à la circulation à partir de ce lundi. Et ils ne rouvriront pas avant le 21 septembre, soit sept mois d’interruption !

En cause : de lourds travaux de réhabilitation nécessaires sur ces ouvrages métalliques de 482 m et 90 m construits à la fin du XIXe siècle.

Les chaussées seront détruites

Il faut, notamment, renforcer les poutres métalliques situées sous les chaussées pour remédier à des problèmes de corrosion. « Les chaussées actuelles seront donc entièrement détruites et remplacées par des dalles béton beaucoup plus légères », explique le conseil départemental de Loire-Atlantique, propriétaire des ponts. Les charpentes métalliques, elles, seront intégralement repeintes. Et puis des passerelles facilitant la traversée des cyclistes et piétons seront ajoutées.

Cette première phase coûtera 13,5 millions d’euros. Une seconde phase de travaux est prévue après septembre mais elle concernera principalement les piliers et les fondations et aura donc peu d’impact sur la circulation.

Comment se passer des ponts de Mauves ?

En attendant, les 4.500 véhicules qui les traversent chaque jour vont devoir trouver d’autres solutions pour franchir la Loire. Les ponts de Thouaré-sur-Loire, les plus proches, devraient être privilégiés. Le département, qui s’attend à une surfréquentation, y a installé des feux de signalisation dynamiques pour « fluidifier la traversée » aux heures de pointe. Les autres solutions sont de passer par le pont d’Oudon-Champtoceaux, voire d’emprunter le périphérique nantais via le pont de Bellevue.

Le grand pont métallique de Thouaré-sur-Loire avait déjà fait l’objet d’une réhabilitation en 2017, ce qui avait occasionné une fermeture de six mois.