La Tan au bord de la crise de nerfs

G. F. - ©2008 20 minutes

— 

Ça ne s'arrange pas. Plusieurs salariés CFDT de la Semitan vont mener cet après-midi une « action marquante » sur une des trois lignes du tram qui n'a pas été précisée. En ligne de mire : les décompressions de portes injustifiées. En septembre, un problème de ce type avait déjà entraîné indirectement la mort d'une conductrice, écrasée par son propre bus au Sillon de Bretagne.

« Dans les quinze jours qui ont suivi le décès de Roberte, on a eu un nombre record de tirages de poignées, soupire Jean-Noël Boureau, délégué syndical CDFT à la Semitan. Manifestement, cet accident a donné des idées aux gamins. » Le syndicat appelle donc la police à la rescousse. Des policiers en civil de­vaient être déployés dès juillet dans les rames. « Des conducteurs en viennent, de colère, à ne plus s'arrêter à certaines stations », assure Jean-Noël Boureau.