Municipales 2020 à Nantes : Le local de campagne de la candidate Valérie Oppelt dégradé par des tags anti-LREM

MUNICIPALES Le local, situé rue Voltaire, a été attaqué par des personnes masquées jeudi après-midi

F.B.

— 

Tags et inscriptions sur le local de campagne de la députée Valérie Oppelt.
Tags et inscriptions sur le local de campagne de la députée Valérie Oppelt. — LREM

Ils ont agi en plein après-midi. Une douzaine d’individus porteurs de masques colorés s’en sont pris, jeudi, à la façade du local de campagne de Valérie Oppelt, candidate LREM à la mairie de Nantes. Des tags hostiles à Emmanuel Macron ont été écrits à la peinture, tandis que l’inscription « L’économie règne en maîtresse » a été collée sur la vitrine, située rue Voltaire, à deux pas du Muséum d’histoire naturelle.

L’équipe de celle qui est aussi députée de Loire-Atlantique se trouvait à l’intérieur lorsque l’incident s’est produit. « Ils ont tenté de forcer la porte », explique Valérie Oppelt, qui ajoute : « Nous ne céderons pas à l’intimidation ».

Sur Twitter, l’ancien ministre François de Rugy, qui soutient la candidate, s'est indigné. « Ces modes d’action n’ont pas leur place en démocratie. S’ils croyaient en la force de leurs idées et de leurs arguments, ils ne pratiqueraient pas les coups de force. »

Une plainte a été déposée.