Nantes : Trois parfumeurs en compétition pour créer le futur parfum de la ville

TOURISME Le grand public sera invité à élire le parfum lauréat lors du Voyage à Nantes cet été

Frédéric Brenon

— 

Bertrand Duchaufour, Mélanie Leroux et Marc-Antoine Corticchiato, parfurmeurs créateurs, à Nantes le mercredi 29 janvier 2020.
Bertrand Duchaufour, Mélanie Leroux et Marc-Antoine Corticchiato, parfurmeurs créateurs, à Nantes le mercredi 29 janvier 2020. — F.Brenon/20Minutes
  • Le Voyage à Nantes a demandé à trois parfumeurs de créer une fragrance évoquant la ville.
  • Le processus de création est en cours. Le parfum retenu sera connu début septembre.
  • Le flacon sera ensuite commercialisé, probablement en 2021.

Un parfum évoquant la ville de Nantes ? Une drôle d’idée sur le papier. Un projet tout à fait sérieux en réalité. Le Voyage à Nantes, la structure publique qui  pilote le tourisme local, vient en effet d’inviter trois parfumeurs créateurs professionnels à passer deux jours dans la Cité des ducs (mardi et mercredi) afin de « s’imprégner » de la ville. Ces « nez », comme on dit dans le jargon, auront la mission d’élaborer chacun une fragrance inspirée de leurs émotions nantaises. Les trois parfums seront ensuite soumis au vote des habitants et touristes cet été. Et seul celui qui aura recueilli le plus de voix sera retenu, afin d’être commercialisé.

« C’est un projet inhabituel, très plaisant, raconte Bertrand Duchaufour, parfumeur indépendant. Je ne connaissais pas la ville de Nantes et sa découverte a été une très belle surprise. » L’objectif de la visite était « d’observer, de faire le plein de sensations, de couleurs, de formes ». Pas de se focaliser sur les odeurs de la cité, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer. « L’ambiance, l’histoire, le rapport au fleuve, les spécialités… On a emmagasiné beaucoup de choses en deux jours. Nantes est une ville passionnante mais complexe. Il va nous falloir digérer tout ça », complète Mélanie Leroux, créatrice spécialisée dans les parfums sur-mesure.

Trois parfums créés, un seul retenu

Un étudiant en parfurmerie élabore une formule de parfum (illustration).

Les trois professionnels ont désormais jusqu’à avril pour élaborer la bonne formule, en laboratoire. « Généralement on part d’une palette large composée de 200 à 300 matières naturelles et de 4.000 à 5.000 matières de synthèse. Puis on la réduit petit à petit en effectuant des mélanges plus ou moins sophistiqués », explique Bertrand Duchaufour. « On recherche l’accord qui va toucher les gens. On travaille un peu comme un musicien qui crée un air », ajoute Marc-Antoine Corticchiato, « nez » indépendant.

Les trois parfums seront présentés au public, dans un flacon de verre conçu par l'atelier nantais Polyhedre, pendant l’événement estival du Voyage à Nantes (4 juillet-30 août). « On sait qu’il n’y aura qu’un seul gagnant. Ça fait partie du jeu. L’état d’esprit n’est vraiment pas à la compétition », rassure Mélanie Leroux. Le parfum lauréat sera ensuite produit à grande échelle par la maison Art & Parfum, basée à Grasse.

Tarif raisonnable

« On souhaite un parfum de grande qualité, cohérent, au prix le plus bas possible », promet Jean Blaise, patron du Voyage à Nantes, qui imagine un tarif « entre 20 et 50 euros ». « On cherche le plaisir et le luxe accessible à tous », assure Olivier Maure, gérant d’Art & Parfum. Les flacons, baptisés simplement « Voyage à Nantes », seront vendus en 2021 dans les points de vente du VAN, voire certaines parfumeries. Une partie des futures recettes sera reversée au Voyage à Nantes. Quant au budget consacré au projet, difficile d’y voir clair. « On ne peut pas le dire. Il y a encore beaucoup d’inconnues à ce stade », élude Jean Blaise.

L’initiative nantaise n’est pas totalement inédite. En 2017, le département de la Haute-Loire avait, lui aussi, créé et commercialisé un parfum évoquant son territoire.