Nantes: L'université va déposer plainte après les tags nazis sur ses murs

FAITS DIVERS Des croix gammées et celtiques avaient été découvertes samedi sur le Pôle étudiant

F.B.

— 

Nantes, le 3 mars 2016, le pôle étudiant sur le campus du Tertre.
Nantes, le 3 mars 2016, le pôle étudiant sur le campus du Tertre. — Frédéric Brenon

« C’est un acte honteux et inacceptable », a dénoncé Olivier Laboux, président de l'université de Nantes après la découverte, samedi, de tags à caractère nazi sur les murs du Pôle étudiant, au campus du Tertre. Une plainte sera déposée dès lundi.

Plusieurs inscriptions, dont des croix gammées et croix celtiques, sont apparues samedi matin sur la façade. Les services de nettoyage de la métropole ont été alertés et les tags ont rapidement été recouverts. Ce qui n’atténue pas la colère d’Olivier Laboux.

« Cela doit nous rappeler que les valeurs universitaires de tolérance, d’ouverture, de débat que nous portons ne sont pas de vains mots et qu’elles doivent être défendues sans relâche face aux idéologies nauséabondes d’extrême-droite », insiste le président de l’université dans un communiqué.