Nantes : La discothèque Le Royal dégradée par un incendie volontaire

FAITS DIVERS Plusieurs individus ont été aperçus en train de prendre la fuite

F.B.

— 

La discothèque Le Royal, rue des Salorges à Nantes.
La discothèque Le Royal, rue des Salorges à Nantes. — Google street view

C’est un établissement bien connu des noctambules nantais, notamment des fans de tubes des années 1990. La discothèque Le Royal, située rue des Salorges, au pied de la butte Sainte-Anne, a été dégradée par un départ de feu volontaire, rapporte la police nationale. Les faits se sont produits vers 00h25, dans la nuit de mardi à mercredi.

Un voisin de la boîte de nuit, alerté par un bruit, aperçut une gerbe de feu devant la porte d’entrée de l’établissement qui était fermé ce soir-là. Il vit plusieurs individus vêtus de noir s’enfuir en courant.

Réouverture vendredi soir

L’incendie s’est propagé devant l’entrée, le long du mur de l’établissement suivant le dénivelé de la pente puis sur le toit (bois et ardoise) du préau protégeant l’entrée principale. Prévenus, les pompiers sont parvenus à éteindre les flammes rapidement.

Personne n’a été blessé. Les dégâts sont « relativement importants », considère le gérant du Royal qui a déposé plainte. La discothèque ne pourra pas ouvrir ce jeudi soir mais sera accessible normalement « dès vendredi ». La police a ouvert une enquête.