Nantes : Fermées jusqu'en février, les Machines de l'île préparent l'arrivée de nouveaux pensionnaires

LOISIRS Le site touristique nantais fait une pause jusqu'aux prochaines vacances scolaires, avant d'accueillir deux «oiseaux amoureux»

J.U.

— 

Le Grand éléphant des Machines de l'île, à Nantes.
Le Grand éléphant des Machines de l'île, à Nantes. — Bony/Sipa

C’est la rentrée pour les uns, l’heure d’une pause bien méritée pour les autres. Après avoir diverti les familles pendant les vacances de Noël, le site des Machines de l’île à Nantes (qui espère avoir atteint les 700.000 visiteurs en 2019) a fermé ses portes dimanche soir, et ce jusqu’aux prochaines vacances scolaires. Un break qui vaut aussi bien pour le Grand éléphant, le Carrousel des mondes marins et la Galerie des machines, notamment dans le but de réaliser des opérations de maintenance, comme chaque année.

Début février, à l’occasion de la réouverture, les visiteurs pourront découvrir de nouveaux venus dans la galerie. Il s’agira d’un couple d’oiseaux amoureux, qui « exécutera une parade amoureuse pilotée par le public » et à l’aide des machinistes, a annoncé Pierre Oréfice, il y a quelques mois. Comme le paresseux et le colibri géant, ces volatiles seront des occupants du futur Arbre aux Hérons.

Sur le site de la carrière Miséry, justement, les travaux préparatoires continuent pour l’arrivée du grand escalier, le long de la paroi rocheuse, d’ici au printemps. Les visiteurs pourront emprunter cette structure métallique pour circuler entre le square Maurice-Schwob à le Jardin extraordinaire.