Nantes : Un trafic de stupéfiants autour de la place du Commerce démantelé

DROGUE La police annonce avoir interpellé neuf personnes depuis le début de la semaine, dont cinq sont actuellement toujours en garde à vue

J.U.

— 

Nantes, le 8 mars 2016, la station de tramway Commerce la nuit
Nantes, le 8 mars 2016, la station de tramway Commerce la nuit — Frédéric Brenon

Les surveillances ont eu lieu « tous les après-midi », depuis un mois. La police nantaise a annoncé, ce jeudi, le démantèlement d’un trafic de stupéfiants autour de la place du Commerce à Nantes. Jeudi soir, cinq personnes majeures étaient toujours en garde à vue. Au total, neuf interpellations ont eu lieu depuis le début de la semaine : quatre autres personnes, dont des mineurs, ont été relâchées avec une convocation devant la justice pour 2020.

Policiers de la brigade des stupéfiants et de la BAC rapportent notamment avoir interpellé celui qu’ils soupçonnent d’être la tête du réseau, un homme âgé de 33 ans de nationalité algérienne, qui se trouvait dans un appartement du quartier Ranzay au moment de son arrestation. Depuis début octobre, il aurait été vu « régulièrement sur place », notamment devant le PMU de la place du Commerce, pour « orchestrer le travail de plusieurs charbonneurs ».

Les suspects « minimisent leur implication »

Ces revendeurs, dont certains ont été interpellés, ont été repérés alors qu’ils allaient récupérer les produits dans des caches, « à l’abri des regards, dans des petites ruelles », explique la police, qui a également identifié des « rabateurs » et constaté « de nombreuses transactions ». Le logeur de la tête de réseau présumée, chez qui ont été retrouvés du cannabis, de la cocaïne, et plus de 4.500 euros en espèces, a également été arrêté.

A ce stade de l’enquête, les suspects « minimisent leur implication reconnaissant être des intermédiaires », note la police.