Nantes : Deux projets de cinémas et une guerre des toiles au nord de l'agglomération

CINEMA La mairie de Carquefou, qui attend son complexe de cinéma, a déposé un recours contre le projet qui doit voir le jour à la Chapelle-sur-Erdre

Julie Urbach

— 

Illustration d'une salle de cinéma
Illustration d'une salle de cinéma — A. GELEBART/20 MINUTES/SIPA
  • Alors que le nord-est de l'agglomération nantaise accuse un retard en matière de cinémas, deux projets sont actuellement sur les rails.
  • La mairie de Carquefou, qui porte un projet de trois salles, a déposé un recours contre la structure, plus grande, qui doit s'implanter à La Chapelle-sur-Erdre.

Les habitants du nord et de l’est de l’agglomération nantaise le savent bien. Pour se faire une toile – et c’est tentant pendant les vacances de la Toussaint – ce n’est pas la porte à côté. Alors que cette partie de la métropole accuse du retard en matière de cinémas, deux projets de complexes sont actuellement sur les rails. Le premier (trois salles) doit faire partie de  la ZAC Moulin-Boisseau, à Carquefou. Le second (six salles), doit prendre place dans celle des Perrières à La Chapelle-sur-Erdre. Il a reçu, fin août, le feu vert de la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC).

Mais voilà. La mairie de Carquefou, qui avait, dès le départ, fait part de son « interrogation » autour la coexistence des deux structures, a déposé début octobre un recours devant cette même commission, a appris 20 Minutes. Objectif : s’opposer à l’implantation du complexe concurrent, porté par la société Grand Ecran. « Il y a une incompatibilité, notamment car Carquefou fait bien partie de ce qu’on appelle la « zone primaire » concernée par l’ouverture du cinéma de la Chapelle-sur-Erdre, estime Véronique Dubettier-Grenier, la maire (DVD) de Carquefou. C’est d’autant plus étonnant que nous n’avons pas été consultés alors que nous aurions dû, comme toutes les communes voisines qui disposent d’un cinéma associatif. Et nous en avons un, à la Fleuriaye ! »

Lequel s’est lancé le premier ?

Si Grand Ecran assure que le projet n’est en l’état « pas bloqué », ce n’est pas le même son de cloche à Carquefou. Dans l’attente de la nouvelle décision de la CDAC, qui doit être connue au mois de janvier, toutes les réunions autour du projet de la future zone du Moulin-Boisseau (qui prévoit des logements, bureaux, un pôle de loisirs…) ont été annulées. Et ce recours ne fait qu’accentuer la concurrence entre les deux porteurs de projet, d’autant que chacun assure avoir été le premier à se lancer.

« Ça fait trois ans que l’on travaille, et on apprend aujourd’hui qu’il y a un autre projet qui n’a aucune existence officielle », assure Sacha Fridemann, le directeur du développement de la société Grand Ecran. Faux, répond la mairie de Carquefou, qui assure que le projet était « connu et validé par la métropole depuis bien longtemps ». Quoi qu’il en soit, Sacha Fridemann annonce que le permis de construire du cinéma chapelain sera prochainement déposé et se dit confiant quant au résultat de la nouvelle commission. « La première fois, il y avait eu unanimité », rappelle-t-il.

Des offres complémentaires

A ce jour, il est encore très difficile d’écrire la suite du scénario. Nantes Métropole voudrait en tout cas éviter une fin en mode film de gladiateurs en assurant qu’elle considère ces deux nouvelles offres comme complémentaires. « Le projet de Carquefou représente une offre de proximité et celui de La Chapelle-sur-Erdre, une offre dite intermédiaire, appelée "miniplexe", pour le nord et l’est de la métropole », indique la collectivité.