Nantes : « Joli », « apaisant », « trop minéral »… Après deux ans de travaux, le parvis de la gare est achevé

URBANISME Avant la livraison de la gare SNCF de Nantes, la transformation du côté nord se termine

Julie Urbach

— 

Le parvis de la gare de Nantes, en octobre 2019
Le parvis de la gare de Nantes, en octobre 2019 — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Lancés il y a deux ans, les travaux du parvis de la gare SNCF de Nantes se terminent.
  • On a été voir le résultat, que les passants jugent « joli » mais pour certains « trop minéral ».

« Je perds la tête ou quoi ? Je ne reconnais plus rien ! » Surprise pour Claudine, qui descend juste de son train à destination de Nantes. La vue qui s’offre à cette septuagénaire à la sortie de la gare n’est plus du tout la même qu’il y a trois ans, date de son dernier passage dans la Cité des ducs. « Il y avait bien des taxis ici, non ? », s’inquiète la retraitée, chargée d’une grosse valise. « Je crois qu’ils ont été déplacés de l’autre côté, accès sud », lui répond à raison une jeune femme.

Après deux ans de travaux, et une enveloppe de 18 millions d'euros, c’est vrai que le parvis de la gare de Nantes s’est complètement métamorphosé. A tel point que la mairie organise ce week-end des animations et visites pour « fêter le point de départ de la promenade nantaise, de la gare à la Loire ». Car le premier gros changement est que cet espace, où passe toujours le tram, a été entièrement piétonnisé. « C’est beaucoup plus pratique et c’est très apaisant, estime Laurence, 50 ans. Avant, avec les voitures, il fallait faire attention pour traverser la rue, monter sur le trottoir, redescendre… »

Le parvis de la gare de Nantes, en octobre 2019
Le parvis de la gare de Nantes, en octobre 2019 - J. Urbach/ 20 Minutes

Au sol, un revêtement de quatre teintes de gris a été posé, avec comme particularité les fameux « éclats végétaux » autour desquels des bancs et tables ont été positionnés. « Je trouve ça très joli, c’est agréable d’attendre son train dehors et d’avoir un endroit où se poser, jugent une maman et sa fille, qui partent à Marseille. Le problème c’est que tout est trempé !, râle-t-elle en sortant une serviette éponge de sa valise. Ils auraient pu prévoir de petits abris… On sait qu’ici il pleut souvent quand même ! »

Le Jardin des plantes « sort de ses murs »

Derrière elles, et c’est peut-être le plus impressionnant, le Jardin des plantes jusqu’alors un peu caché est bel et bien « sorti de ses murs », comme promis. L’entrée a été entièrement refaite : beaucoup plus discrètes, les grilles ont reculé derrière les gros arbres de l’entrée du jardin et la largeur de l’entrée est passée de 3 à 14 m de large. Le tout forme désormais « une véritable esplanade qui marie ville et nature », se félicite la mairie de Nantes. Il n’empêche que pour certains, il n’y en a toujours pas assez. « Comme beaucoup de projets de rénovation en ville, le résultat est trop minéral », juge une passante.

Le parvis de la gare de Nantes, en octobre 2019
Le parvis de la gare de Nantes, en octobre 2019 - J. Urbach/ 20 Minutes

Au restaurant O'Bistrot quai qui donne sur la place, on est du même avis. « C’est bien que ce soit terminé, mais le résultat est gris, constate le patron, Matthieu Carré. Il y avait de belles rangées de magnolias et on les a coupées ! Cet été, il a fait très chaud et j’ai peur que ça empire. Vivement que les arbres poussent un petit peu ! » Selon la mairie, les surfaces minérales ont baissé de 13 % après cet aménagement. Face à une autre critique récurrente, en l’occurrence l’absence de piste cyclable et d’appuis-vélos, elle indique qu’il faudra attendre 2021 (après la livraison de la gare) pour qu’un espace dédié au stationnement des cycles voie le jour.

La gare sera prête en 2020

Toujours en chantier, la gare ne sera inaugurée officiellement que le 20 décembre prochain. Les nouveaux espaces, la mezzanine désormais posée dans son intégralité et les boutiques ouvriront progressivement, jusqu’en juin 2020.