La route toujours aussi mortelle

Frédéric Brenon - ©2008 20 minutes

— 

Malgré une importante baisse des accidents depuis 1999, le nombre de tués sur les routes de Loire-Atlantique reste inchangé depuis un an : 87 entre septembre 2007 et septembre 2008, contre 88 sur la période 2006-2007. L'objectif d'une baisse de 10 % du nombre de morts d'ici à la fin de l'année ne sera pas atteint. Et même si, dans le même temps, le volume de collisions et de blessés régresse de 7 %, les chiffres restent « inacceptables » pour le préfet.

Un mauvais bilan qui incite la préfecture à poursuivre ses efforts. De multiples actions de prévention seront ainsi proposées jusqu'à lundi prochain dans une quarantaine de communes, à l'occasion de la Semaine de la sécurité routière qui débute aujourd'hui. Les nouvelles actions seront ciblées sur les « trois enjeux majeurs » que sont les deux-roues (33 % des accidents mortels), les jeunes (un tiers des tués 2007 avaient moins de 24 ans) et la consommation d'alcool (en cause dans 40 % des accidents mortels). Et pour obtenir des résultats rapides, la préfecture annonce qu'elle va recourir de nouveau massivement à son arme la plus dissuasive : le radar automatique. Huit nouveaux engins vont ainsi flasher les routes de Loire-Atlantique ces prochains mois. Les trois premiers seront installés à Gorges, Remouillé et Dréfféac. Les radars sont considérés comme les principaux artisans des bons chiffres nationaux d'accidentologie pour septembre dernier.