Mis hors de cause par la victime, Sécher fixé sur son sort aujourd'hui

F. B. - ©2008 20 minutes

— 

C'est aujourd'hui que Loïc Sécher, un habitant de la Chapelle-Saint-Sauveur qui dort en prison depuis six ans, saura s'il retrouvera bientôt la liberté. La commission de révision des condamnations pénales, qui examine sa requête de suspension de peine, rendra en effet sa décision en début d'après-midi.

Agé de 47 ans, Loïc Sécher, qui a toujours clamé son innocence, avait été condamné en 2003 à seize ans de réclusion criminelle pour viol, tentative de viol et agression sexuelle sur mineure. Or, en avril dernier, l'adolescente qui l'accusait a écrit au parquet une lettre affirmant que Sécher était « innocent et qu'elle ne supportait plus de le savoir en prison. » Si l'avocat du détenu se veut « résolument confiant », l'avocat général avait toutefois estimé il y a quinze jours qu'une remise en liberté était prématurée compte tenu du fait que le courrier de rétractation avait été écrit par une jeune fille « fragile psychologiquement ». Depuis le début du XXe siècle, seuls six dossiers criminels ont été au bout de la procédure de révision.