Nantes : Au fait, pourquoi le pont de Cheviré sera-t-il en partie fermé ce week-end ?

CIRCULATION Le périphérique nantais sera fermé dans le sens sud-nord entre les portes de Bouguenais et de l’Estuaire, de vendredi soir à lundi matin

J.U.

— 

Le pont de Cheviré à Nantes.
Le pont de Cheviré à Nantes. — Dir-Ouest
  • L'accès du pont de Cheviré dans le sens intérieur sera impossible de vendredi à 21h à lundi 5h.
  • L'objectif du chantier est la création d'une troisième voie visant à améliorer la sécurité et la fluidité du trafic.

Cette fois, normalement, c’est la bonne. Repoussés d'une semaine en raison de la manifestation des « gilets jaunes » à Nantes, les gros travaux du pont de Cheviré doivent avoir lieu ce week-end. De vendredi à 21h à lundi 5h, l’ouvrage sera fermé à la circulation dans le sens sud-nord du périphérique nantais entre les portes de Bouguenais et de l’Estuaire.

Les automobilistes devront donc trouver un autre moyen de franchir la Loire (les bacs devraient être pris d’assaut) et se préparer à de gros bouchons… La direction des routes de l’Ouest (DirOuest) encourage d’ailleurs les automobilistes qui le peuvent à « différer leurs déplacements » ou au moins à « emprunter les transports en commun ».

Pourquoi ces travaux ?

Gros point noir de la circulation à Nantes, le pont de Cheviré s’apprête à proposer aux 100.000 automobilistes qui l’empruntent chaque jour une troisième voie, tout au long de l’ouvrage (elle n’était tracée que sur une partie du pont jusqu’à présent). « L’objectif est de supprimer la congestion créée aujourd’hui par le passage de trois à deux voies au sommet de l’ouvrage », note Alain Gauthier, de la DirOuest. « Sécurité et fluidité du trafic seront améliorés », assure-t-il.

Par ailleurs, en plus de cette voie auxiliaire, une régulation d’accès par un feu sera mise en place au niveau de la porte de l’Estuaire sur le périph intérieur, au niveau de la bretelle d’insertion. Des capteurs déclencheront ce feu en cas de trafic dense. « Cette gestion par feu permettra de retarder la formation éventuelle de bouchons plus importants, provoqués par l’afflux de véhicules à la sortie du pont », estime la DirOuest.

Une première étape en 2015

En 2015, un aménagement similaire avait été réalisé dans l’autre sens de circulation ce qui avait permis de réduire de 7 minutes le temps passé dans les bouchons à l’heure de pointe. La DirOuest attend un gain de temps moindre, de l’ordre de 3 minutes, à la suite des travaux menés ce week-end.

Quant aux autres aménagements prévus pour réduire les embouteillages, le doublement de la porte de Gesvres doit être programmée dans les prochaines années. Des travaux d’élargissement pourraient aussi être menés sur le pont de Bellevue, mais le calendrier n’a pas été communiqué.