Loire-Atlantique : Les vendanges commenceront jeudi (mais elles s’annoncent maigres)

AGRICULTURE La récolte 2019 s'annonce bien moindre que l'an passé

F.B.

— 

Des vendanges du muscadet à Clisson (Loire-Atlantique).
Des vendanges du muscadet à Clisson (Loire-Atlantique). — JS Evrard/AFP

Elles seront moins précoces que les années précédentes. Le coup d’envoi officiel des vendanges du muscadet sera donné jeudi en Loire-Atlantique, annonce ce mardi la fédération des vins de Nantes. « Suite aux contrôles de maturité qui servent d’indicateurs sur l’équilibre entre le sucre et l’acidité du raisin et évaluent l’état sanitaire du vignoble, les premiers coups de sécateurs seront autorisés, par arrêté préfectoral, pour les vins d' AOC muscadet à partir du 5 septembre », indique la fédération.

Si la qualité du millésime 2019 s’annonce « prometteuse », la quantité, elle, sera faible. Les estimations de récolte prévoient 250.000 hectolitres à l’échelle du vignoble, soit moitié moins que les rendements potentiels habituels.

Le gel a fait des dégâts

« Le gel du printemps, qui a sévi principalement la nuit du 3 au 4 avril 2019 sur l’ensemble du vignoble nantais, a limité le nombre de grappes sur les ceps », regrette la fédération des vins de Nantes.

Un coup dur pour les 500 vignerons déjà pénalisés par des récoltes peu abondantes en 2016 et 2017. « La très belle récolte 2018 permettra d’amortir le choc et d’approvisionner le marché grâce au dispositif de réserve viticole », tente de rassurer la fédération.

Les vendanges, qui s’effectuent principalement à la machine à vendanger, devraient durer environ trois semaines.