Nantes : La fréquentation touristique repart à la hausse, surtout grâce aux étrangers

TOURISME L'édition 2019 du Voyage à Nantes s'achève sur des bons chiffres

Frédéric Brenon

— 

Le Belvédère de l'Hermitage par l'artiste japonais Tadashi Kawamata, à Nantes.
Le Belvédère de l'Hermitage par l'artiste japonais Tadashi Kawamata, à Nantes. — M.Argyroglo/LVAN

Après une fréquentation en demi-teinte l’an passé, le bilan chiffré du Voyage à Nantes 2019 est, cette fois, résolument positif, ont annoncé mardi soir les organisateurs. La fréquentation des principaux sites touristiques et culturels nantais a ainsi grimpé de 7 % en juillet-août. Le nombre de visiteurs étrangers (Espagnols, Allemands et Britanniques en tête) a également progressé d’environ 30 %. Les nuitées en hébergement marchand (hors Airbnb) ont augmenté de 4 % en juillet.

Succès incontestable de la programmation 2019, les statues de Stéphane Vigny place Royale ont « sans aucun doute été un des événements de cette édition » reconnaît l’organisation. Moins appréciées du grand public, les performances de « Human Clock » place Graslin ont tout de même réuni environ 48.000 spectateurs.

Des installations pérennes

Mais « l’une des plus belles réussites de cette édition » est l’extension de la ligne verte quartier Chantenay : le Belvédère de l’Hermitage du Japonais Tadashi Kawamata a comptabilisé plus de 70.000 visites. Les établissements voisins (musée Jules-Verne et Planétarium) en ont profité pour voir leur fréquentation estivale s’améliorer respectivement de 60 % et 117 %.

Depuis la fermeture du Voyage à Nantes dimanche soir, la plupart des œuvres sont désormais démontées ou en cours de démontage. Mais plusieurs créations vont demeurer dans le paysage : le belvédère de Kawamata, l’enseigne du cinéma Katorza, les nouvelles chambres d’hôtel d’artistes, ou encore le « passage » d’Eva Jospin rue de la Tour d’Auvergne.