Nantes : Face à l’afflux d’élèves, la ville va construire six écoles en trois ans

EDUCATION Dans cinq ans, la ville de Nantes (Loire-Atlantique) devrait compter quelque 2.000 écoliers supplémentaires

J.U.

— 

NANTES, le 04/09/2013 illustration ecole nantaise
NANTES, le 04/09/2013 illustration ecole nantaise — Fabrice Elsner
  • A Nantes, une enveloppe de 200 millions d'euros est consacrée à la construction et à l'agrandissement d'établissements scolaires.
  • Deux écoles par an vont sortir de terre dans les prochaines années.

Les vacances sont bel et bien terminées, place à la rentrée pour tout le monde ! Ce lundi, les 113 écoles publiques nantaises ont vu débarquer dans leurs murs quelque 20.400 élèves, soit 400 enfants environ de plus que l’an dernier, a annoncé la mairie de Nantes.

Pour les accueillir dans les meilleures conditions, comme chaque année, une quarantaine d’établissements ont subi des travaux de rénovation (peinture, isolation…) ou d’aménagement (dédoublement de certaines classes, travaux d’accessibilité…) durant l’été, pour un montant de 5,9 millions d’euros. Pas grand-chose, finalement, à côté de l’enveloppe de 200 millions d’euros qui doit être investie par la ville d’ici à 2024, notamment pour la création de six nouveaux établissements et l’extension de 21 autres. Car selon les prévisions, dans cinq ans, Nantes comptera 2.000 écoliers supplémentaires.

Carte des projets de création et d'agrandissement d'écoles à Nantes
Carte des projets de création et d'agrandissement d'écoles à Nantes - Mairie de Nantes

Dès la rentrée prochaine

Dès la rentrée prochaine, ouvriront les écoles Ile de Nantes et Leloup Bouhier. La première, dont le chantier doit commencer en février sur le boulevard de la Prairie-au-Duc, sera composée de blocs « très facilement démontables et réutilisables », prévient la ville. La seconde, d’une capacité de 13 classes, sortira de terre à l’emplacement de l’ancien lycée du même nom. Les travaux (7,4 millions d’euros) ont déjà démarré.

Plusieurs écoles neuves accompagneront aussi la naissance de nouveaux quartiers, comme à Mellinet, au Champ-de-Manoeuvre (livraison en 2021), ou à la ZAC de Doulon-Gohards. Un établissement doit aussi voir le jour dans le quartier Nantes sud. Ces deux derniers chantiers doivent être livrés pour la rentrée 2022.

Image de la future école sur l'île de Nantes
Image de la future école sur l'île de Nantes - Nantes métropole

Panneaux photovoltaïques

En attendant, seize opérations de réhabilitation ou d’agrandissement sont en cours ou doivent démarrer sous peu. L’objectif est à chaque fois de créer de nouvelles classes, et du coup d’agrandir les espaces de restauration scolaire ou de bibliothèque. Dans la mesure du possible, la mairie veut installer des salles polyvalentes et/ou sportives qui seront accessibles aux associations du quartier en soirée ou le week-end par exemple.

« Il est également prévu d’installer des toitures végétalisées et des panneaux photovoltaïques sur une quinzaine d’écoles », a annoncé Johanna Rolland, la maire (PS) de Nantes. Le dispositif permettrait de couvrir jusqu’à 30 % de la consommation de chacune des écoles.