Nantes : En un an, les nouveaux vélos Bicloo ont fait exploser le nombre d’abonnés

MOBILITE Plus de 20.000 Nantais sont désormais abonnés au service de location Bicloo

Julie Urbach

— 

Les vélos Bicloo Plus à Nantes
Les vélos Bicloo Plus à Nantes — S. Salom Gomis/ SIPA
  • Il y a un an, les anciens Bicloo étaient remplacés en une nuit par les Bicloo Plus.
  • Depuis, le nombre d'abonnés a doublé et le service de location longue durée est victime de son succès.

Il y a un an, l’offre de location de vélo entamait sa petite révolution à Nantes. Après dix ans de bons et loyaux services, les anciens Bicloo étaient remplacés en une nuit par les BiclooPlus, plus modernes et surtout plus nombreux. JC Decaux lançait dans la foulée son offre de location longue durée et ouvrait sa « Maison Bicloo » au carré Feydeau. Un an plus tard, où en est-on ?

Le nombre d’abonnés multiplié par deux

Avec davantage de stations et 350 vélos en plus, il était fort à parier que l’usage se développerait. Mais selon JC Decaux, les chiffres sont supérieurs aux attentes. « Nous enregistrons aujourd’hui 20.962 abonnés, se félicite Amaury Cardon, directeur régional chez JC Decaux. Soit +110 % par rapport à 2018, un excellent résultat. » Pour fidéliser les usagers, le service a misé sur son appli mobile. « 62 % des locations se font pas ce biais, explique le directeur. Un tiers avec la carte, notamment le public un peu plus âgé. » Les locations occasionnelles ont perdu du terrain.

Deux cyclistes à Nantes, l'un sur un vélo «Mon Bicloo», l'autre sur un «Bicloo plus»
Deux cyclistes à Nantes, l'un sur un vélo «Mon Bicloo», l'autre sur un «Bicloo plus» - M.Mediane/Big shot

Des tops…

En un an, plusieurs nouveaux services sont apparus, comme la possibilité de visualiser son itinéraire avec Géovélo. Mais la grosse nouveauté, c’est l’arrêt minute, afin de bloquer son vélo le temps de faire une course par exemple. « Nous sommes conscients qu’il y a une forte demande autour du verrouillage overflow [qui permet de verrouiller son vélo même si la station est pleine]. Techniquement, c’est possible, mais la métropole doit mener une réflexion liée à la gestion de l’espace public. » Concernant les stations les plus utilisées, Gare Sud, Machines de l’île et Ricordeau occupent le top 3. Beaux jours et fête de la musique aidants, le record de locations en 2019 a été enregistré le 21 juin (5.364).

… et quelques flops

Après que les 1.230 bicyclettes ont dû retourner à l’atelier pour supprimer un bruit de couinement, certains utilisateurs se plaignent encore d’une selle trop dure, de quelques bugs de l’appli, ou « de dégradations trop fréquentes ». « Les guidons tordus, ou les pédales cassées ne concernent qu’1 % de notre parc », se défend Amaury Cardon. Plus que sur les vélos, les critiques des usagers se concentrent sur les Bicloopark, qui proposent 2.543 places de stationnement. « Pour améliorer le service, nous travaillons sur une nouvelle fonctionnalité pour 2020, qui permettra de voir l’occupation en temps réel », promet JC Decaux.

Le nouveau vélo à assistance électrique «Mon Bicloo».
Le nouveau vélo à assistance électrique «Mon Bicloo». - F.Brenon/20Minutes

La location longue durée victime de son succès

Le service Mon Bicloo, qui propose des vélos (75 % sont à assistance électrique) à la location pendant un an, a lui aussi connu de très bons débuts. Alors qu’un millier de bicyclettes étaient disponibles (le parc doit monter à 2.000 en 2020), une liste d’attente a même été constituée pour ce service, victime de son succès. « Nous avons actuellement 1.850 vélos, et sommes en train d’apurer cette liste », rassure Amaury Cardon. Reste qu’il pourrait y avoir de nouveaux déçus à la rentrée, car la métropole ne compte pas augmenter le quota. Pour info, 42 % des abonnés à ce service résident dans une autre commune de l’agglo que Nantes. Les vélos cargos, eux, ont plus de mal à trouver leur public.

JC Decaux (évidemment) pas fan du free floating

Alors que plusieurs acteurs du free floating ont tenté de s’implanter à Nantes, la métropole se montre toujours hermétique à la question. Une position que JC Decaux, unique opérateur sur Nantes, apprécie forcément… « Ce n’est pas le même service, donc ce n’est pas une menace, veut croire Amaury Cardon. Des vélos à 80€ avec une durée de vie de six mois, ce n’est cependant pas notre vision de la mobilité. Pour les trottinettes, le modèle actuel n’est pas abouti, mais il s’agit d’une bonne idée à retenir. »