Nantes: Des grilles autour du square Daviais, des clôtures autour du Jardin des Fonderies

MIGRANTS Ces deux jardins publics font l'objet d'un dispositif de sécurisation après l'installation de personnes réfugiées

F.B.

— 

Le square Daviais, à Nantes, fermé par des barrières.
Le square Daviais, à Nantes, fermé par des barrières. — F.Brenon/20Minutes

Depuis le début de semaine, des grilles entourent le square Daviais, à deux pas de la place du Commerce à Nantes. Le dispositif, renforcé par la présence permanente d’un agent de sécurité, a été mis en place par la mairie de Nantes après la tentative d’installation, le 3 juillet, de plusieurs dizaines de personnes exilées.

La sécurisation du parc n’est pas sans rappeler ce qui s’était passé l’automne dernier après l’évacuation de l’important campement de migrants. Le square Daviais était alors resté fermé au public pendant plusieurs mois. Cette fois-ci, le parc est accessible en journée. Mais il ferme ses portes le soir et la nuit. « Il s’agit d’éviter toute occupation nocturne », explique la mairie de Nantes.

Le Jardin des Fonderies clôturé

Sur l’île de Nantes, le long du boulevard Vincent-Gäche, le jardin des Fonderies est, lui aussi, fermé depuis l'installation d'un groupe de personnes, en octobre 2018. Derrière un premier rideau de barrières métalliques, des clôtures sont en cours de pose.

« Il s’agit d’un dispositif pérenne pour éviter toutes sortes d’occupations », précise-t-on encore à la mairie de Nantes.