Nantes: La «promenade des sept belvédères» dévoile ses étonnants points de vue

URBANISME Un parcours piéton a été aménagé sur la butte Sainte-Anne à Nantes. Il domine le site du futur Arbre aux hérons

Frédéric Brenon

— 

Le nouveau belvédères des Rêveries, à Nantes.
Le nouveau belvédères des Rêveries, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • La nouvelle promenade est accessible depuis vendredi soir.
  • Elle comprend sept belvédères. Six sont déjà achevés.
  • Le site sera enrichi par l'ouverture du Jardon extraordinaire en septembre. Puis l'Arbre aux hérons en 2023.

« Wahou, la classe, ça en jette. J’habite juste à côté, ce sera parfait pour profiter du soleil », s’enthousiasme une riveraine en s’asseyant sur un banc du belvédère des Rêveries. Depuis l’imposante structure en bois façon pergola, se dégage un panorama sur la Loire, le Hangar à bananes, Trentemoult. Et, en contrebas, la carrière Miséry, hôte du futur Arbre aux hérons​.

Le belvédère des Rêveries, à Nantes.
Le belvédère des Rêveries, à Nantes. - F.Brenon/20Minutes

Ce samedi, les Nantais sont invités à découvrir la nouvelle « promenade des sept belvédères ». Ouvert depuis vendredi soir, le parcours s’étire sur la butte Sainte-Anne, de la rue de l’Hermitage à l’avenue de Lusançay, en passant par le square Marcel-Schwob.

Le nouveau belvédère Sainte-Anne, à Nantes.
Le nouveau belvédère Sainte-Anne, à Nantes. - F.Brenon/20Minutes

Le belvédère de Kawamata impressionne

Pour l’heure, six points de vue sur les sept prévus à terme ont été aménagés. Trois étaient déjà existants mais ont été « transformés et mis en valeur ». Trois autres sont entièrement neufs et ont la particularité de surplomber le vide. « C’est la seule partie de Nantes où il y a un peu d’altitude. C’est bien qu’on puisse s’y balader », apprécie Virginie.

Le belvédère du Jardin extraordinaire.
Le belvédère du Jardin extraordinaire. - F.Brenon/20Minutes

Le plus spectaculaire des trois est sans conteste le belvédère de l’Hermitage, signé de l’artiste japonais Tadashi Kawamata. Déjà bien visible depuis le quai de l’Aiguillon, il n’ouvrira ses portes au public que le 6 juillet pour le coup d’envoi du Voyage à Nantes. Evoquant un nid, sa passerelle de 36 m de long provoquera des frissons chez certains. Sa facture a également de quoi impressionner : 1,3 million d’euros, 285.000 euros de plus que ce qui était envisagé.

Le belvédère de l'Hermitage par l'artiste Tadashi Kawamata.
Le belvédère de l'Hermitage par l'artiste Tadashi Kawamata. - F.Brenon/20Minutes

Le dernier des sept belvédères ouvrira courant 2020. Baptisé le Phare de la Loire, il permettra de relier, via un escalier métallique conçu par François Delarozière, le square Schwob au Jardin extraordinaire. Ce jardin exotique, justement, dévoile déjà ses palmiers, bananiers et autres fougères arborescentes. Sa mini-rivière vient même d’être mise en eau. Mais il faudra attendre septembre prochain, comme prévu, pour s’y rendre et s’étonner devant sa cascade de 20 mètres de haut.

Vue aérienne sur le Jardin extraordinaire qui ouvrira en septembre à Nantes.
Vue aérienne sur le Jardin extraordinaire qui ouvrira en septembre à Nantes. - F.Brenon/20Minutes

Quant à l’Arbre aux hérons, immense structure métallique végétalisée peuplée de créatures mécaniques, il devrait ouvrir en 2023. Il sera alors le moteur d’un site programmé pour devenir l’un des plus touristiques de la ville.

Inauguration et festivités ce samedi

L'inauguration de la promenade des sept belvédères ce samedi s'annonce festive: jeux, musique, animations sont au programme de 17h à 19h square Marcel-Schwob. Des visites guidées thématiques sont aussi organisées de 15h30 à 17h dans le quartier du Bas-Chantenay.