FC Nantes: Avenir de Vahid, effectif très réduit, mercato... Une reprise dans le flou à la Jonelière

FOOTBALL Les Canaris ont retrouvé les installations du centre d'entraînement ce mercredi 

David Phelippeau

— 

Franck Kita, le DG du FCN, a pris la parole ce mercredi matin devant le petit groupe de joueurs.
Franck Kita, le DG du FCN, a pris la parole ce mercredi matin devant le petit groupe de joueurs. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
  • Les Canaris ont repris l’entraînement ce mercredi à la Jonelière.
  • Seuls 18 joueurs étaient présents pour la reprise, un chiffre famélique.
  • Vahid Halilhodzic était bien présent et il pourrait être conforté à son poste sous peu par sa direction

Ils sont restés une grosse vingtaine de minutes au milieu du terrain d’entraînement. Ce mercredi matin, au lendemain de l’annonce de la fin du projet de rachat du club, c’était l’heure de la reprise au FC Nantes. Dès 10 h, sous un soleil de plomb, staff élargi et joueurs ont échangé dans le rond central, sous l’œil des journalistes, cantonnés en bord de terrain à une trentaine de mètres. Un conciliabule marqué par l’intervention de Franck Kita. Le directeur général délégué du club s’est escrimé à tenir un discours rassurant et mobilisateur. Vers 10h25, place au début de la préparation d’avant-saison, qui commence par un gros lot d’interrogations.

Un effectif ultra-réduit

Ce mercredi, seuls 18 joueurs étaient présents à la Jonelière pour la reprise. Sans aucun doute un record. Fabio et Andrei Girotto étaient excusés en raison d’un souci d’avion. Une des deux recrues Bridge Ndilu (stage de préparation à l’Euro U19) et l’attaquant Kalifa Coulibaly (Coupe d'Afrique des Nations) étaient aussi absents. Dennis Appiah, l’autre recrue, était bien là. Tout comme Valentin Rongier et Quentin Braat, tous deux en instance de départ, à Niort pour le second.

Lundi, seuls 20 joueurs (dont trois gardiens) sont prévus pour partir en stage Divonne-les-Bains (Ain). Lucas Evangelista et Rene Krhin, pourtant indésirables pour Vahid Halilhodzic, y prendront bien part finalement. Le technicien bosnien a néanmoins obtenu gain de cause sur d’autres cas. Abdoulaye Dabo, Batista Mendy, Yassine El Ghanassy (retour de prêt), Queensy Menig, Joris Kayembe, Kader Bamba, Alexis Alegue (retour de prêt) et Santy Ngom (retour de prêt) reprendront avec la Nationale 2, le 8 juillet.

Coach Vahid laisse planer le doute…

Pour la reprise du FCN, c’était black-out total. Aucune conférence de presse n’a été organisée par le club pour faire le point avec Vahid Halilhodzic. Interdiction formelle du service communication de le questionner à la sortie de la séance. Preuve que le sujet de l’avenir du coach est sensible. « Aujourd’hui, je suis là, demain, je ne sais pas », a lancé en guise de boutade l’entraîneur nantais à un jeune supporter qui lui demandait s’il serait bien sur le banc nantais cette saison. Comme en fin de saison, Vahid Halilhodzic se sait isolé. Ni la direction, ni une grosse partie des joueurs ne sont un soutien pour lui.

Coach Vahid conforté ce jeudi par Franck Kita ?

Depuis plusieurs semaines, il a découvert dans la presse qu’en cas de rachat du club, Sabri Lamouchi (qui est annoncé dans un club anglais) se tenait prêt à le remplacer. Le mercato ne se passe pas comme il entend. S’il a bien été associé à la quête de joueurs et qu’il continue de l’être, il espérait davantage de recrues à la reprise. Il s’en est plaint mardi lors de son retour à Nantes. Le marché nantais dans le sens des arrivées a clairement subi un coup de frein avec le dossier du processus de vente, des joueurs refusant de venir compte tenu du flou entourant l’avenir du FCN.

Par ailleurs, son entente avec Franck Kita, dont les prérogatives pourraient encore croître à moyen terme, est loin d’être harmonieuse. Pourtant, la tendance de ce milieu de semaine ne serait pas à une séparation. Jeudi, lors de la présentation de la recrue Dennis Appiah, FK doit prendre la parole face aux médias. Il devrait même conforter Vahid Halilhodzic – à qui il reste une année de contrat – dans ses fonctions. Cette collaboration artificielle résistera-t-elle au mercato estival, lequel est souvent source de conflits entre la direction et les coachs au FCN ? Halilhodzic, irrité par la situation, peut-il répondre favorablement aux sirènes de sélections ou clubs étrangers qui pourraient s’offrir à lui ? Beaucoup de questions se posent à quelques jours du départ en stage.