Dimanche, à l'arrivée à la Haye-Fouassière, on pourrait bien retrouver ces deux hommes: Démare (à gauche) et Laporte.
Dimanche, à l'arrivée à la Haye-Fouassière, on pourrait bien retrouver ces deux hommes: Démare (à gauche) et Laporte. — Christophe Ena/AP/SIPA

CYCLISME

Loire-Atlantique: Pourquoi le département accueille pour la première fois les championnats de France de vélo

Les championnats de France, organisés depuis 1907, ne sont jamais passés par les routes du département

  • La Loire-Atlantique accueille pour la première les championnats de France élites de cyclisme à partir de jeudi et jusqu'à dimanche.
  • Le parcours sera celui de la Classic Loire-Atlantique, course ayant lieu tous les ans à La Haye-Fouassière dans le 44.

La crème de la crème française va sillonner les routes du département. A partir de jeudi et jusqu’à dimanche, les championnats de France de cyclisme élites messieurs, dames et amateurs vont se dérouler à La Haye-Fouassière, à une vingtaine de kilomètres de Nantes. Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est la première fois que la Loire-Atlantique accueille cet événement, créé en 1907. Explications.

La Vendée, mais jamais la Loire-Atlantique

C’est une grande première pour le 44. « En même temps, il n’y avait jamais eu de demandes pour accueillir un tel événement… », souffle Jean-Luc Chaillot, un des organisateurs, qui est aussi président de la Pédale nantaise. La Vendée, département voisin, a lui reçu quatre fois les championnats de France élite (Le Poiré-sur-Vie en 2000 et Chantonnay en 2006, 2010 et 2015). « La Vendée profite de l’engouement autour de son équipe professionnelle Total Direct Energie. »

Une idée vieille de sept ans

Depuis 2012, les organisateurs de la Classic Loire-Atlantique (le président Jean-Luc Chaillot et le maire de La Haye-Fouassière Jean-Pierre-Bouillant notamment) avaient cette idée en tête : recevoir un jour les championnats de France de cyclisme sur route dans le vignoble nantais. « Combien de fois les directeurs sportifs Cyrille Guimard ou Jean-René Bernaudeau m’ont dit sur la Classic : "Pourquoi vous n’organisez pas de championnats de France ?" », se souvient l’homme aux quelque 2.500 courses organisées.

Quand l’accord fut proche avec la Fédération française de cyclisme et la Ligue nationale de cyclisme, « il a fallu démarcher les collectivités et obtenir leur aval ». Ces dernières acceptent et subventionnent l’événement au budget de 550.000 euros à hauteur de 60 %. « Les 40 % restants proviennent des partenaires privés », précise Jean-Luc Chaillot.

Sur le parcours de la Classic Loire-Atlantique…

Pour ses 20 ans, le parcours de la Classic Loire-Atlantique – le bébé de Jean-Luc Chaillot – va servir pour les championnats de France. Dimanche, la course en ligne partira de Vertou (pour un départ fictif). Elle ralliera ensuite le circuit de la Classic, course professionnelle qui a lieu tous les ans en mars. L’arrivée sera à La Haye-Fouassière. Les coureurs avaleront 15 tours de 16,8 km, soit 252 km (cinq tours en plus que la Classique) et traverseront cinq communes du 44 : La Haie-Fouassière, Saint-Fiacre-sur-Maine, Maisdon-sur-Sèvre, Château-Thébaud et Vertou.

L’absence de Romain Bardet agace

« C’est petit et c’est surtout dommage pour le public… » Jean-Luc Chaillot n’est « pas plus surpris » que ça par l’absence de Romain Bardet ce week-end à La Haye-Fouassière, mais se dit « vexé ». Le leader d’AG2R La Mondiale a décidé de se consacrer à la préparation du Tour de France. La semaine dernière, on a aussi appris que Julian Alaphilippe (Deceuninck), l’une des autres têtes d’affiche du cyclisme français, serait absent. La participation au championnat de France est devenue obligatoire cette année. Mais la mesure, qui a été acceptée par l’association des coureurs français (UNCP), relève avant tout de l’incitation, sans sanction majeure prévue en cas de forfait autre que médical. « Tant qu’il n’y aura pas de règlements sur le plan international et de sanctions… », souffle Jean-Luc Chaillot.

Ici le programme des quatre jours de compétition avec notamment le contre-la-montre jeudi et la cours en ligne dimanche