Nantes: Sur le toit du MIN, une des plus grandes centrales photovoltaïques citoyennes de France

ENVIRONNEMENT Un peu plus de 300 citoyens possèdent des panneaux solaires dont l’électricité servira aux besoins du MIN

F.B.

— 

Panneaux photovoltaïques sur le toit du MIN de Nantes.
Panneaux photovoltaïques sur le toit du MIN de Nantes. — CoWatt

Après l'inauguration officielle du nouveau Marché d’intérêt national (MIN) de Nantes fin avril à Rezé, c’est sa toiture hors du commun qui a été inaugurée samedi. Hors du commun parce qu’elle est couverte de 31.000 m2 de panneaux photovoltaïques. Ce qui en fait la plus grande installation solaire sur un toit dans le Grand Ouest de la France.

Les panneaux, fabriqués à Saint-Herblain, produisent 5 GWH d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation de 2.000 foyers. L’essentiel sera revendu sur le réseau électrique.

De l’électricité autoconsommée

Mais ce qui rend le projet encore plus original, c’est qu’environ 10 % de la surface du site photovoltaïque appartient directement à des citoyens volontaires. Cela représente 1.666 panneaux répartis sur 3.000 m2. Ils serviront à alimenter les chambres froides et réfrigérateurs du MIN qui tournent 24h/24. De l’autoconsommation, donc !

Aujourd’hui fermée, la levée de fonds du projet a permis de réunir 311 souscripteurs, soutenus par la coopérative CoWatt. L’investissement représente un total de 140.000 euros, soit une participation financière moyenne de 450 euros. « Pour boucler le projet, il nous fallait 120.000 euros, explique-t-on chez CoWatt. Les contributions sont très disparates. Plusieurs souscripteurs ont donné 100 euros, le minimum. Ils n’attendent pas de profit mais souhaitent donner un coup de pouce à cette initiative en faveur de la transition écologique. »