Nantes: Johanna Rolland propose la gratuité des transports le week-end, si elle est réélue

MUNICIPALES 2020 La maire de Nantes s’engage aussi à baisser les tarifs des abonnements TAN, en cas de réélection en 2020

F.B.

— 

Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole.
Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole. — S.Salom-Gomis/Sipa

La campagne des municipales est bel et bien lancée à Nantes. Dans un entretien accordé à Ouest-France ce jeudi, la maire PS de Nantes, Johanna Rolland, lance une proposition qui ne manquera pas de faire réagir : la gratuité des transports en commun le week-end en cas de réélection. Une idée qu’elle combinerait avec une « baisse de 20 % environ du tarif » pour tous les abonnés TAN.

« Cela nous coûtera 15 millions d’euros. C’est un choix politique fort. Cette mesure répond à la fois aux enjeux écologiques, de pouvoir d’achat et d’attractivité du centre-ville », justifie-t-elle, sans évoquer l’accord de la future assemblée métropolitaine qu’il lui faudra pourtant obtenir.

La gratuité totale, « ce n’est pas possible »

La maire de Nantes explique aussi avoir réfléchi à la gratuité totale des transports en commun mais que celle-ci coûterait « 70 millions d’euros par an pour une ville comme Nantes ». « Ce n’est pas possible. De plus, des associations, notamment celles d’usagers du vélo, pensent que cela risque de faire baisser la part d’autres transports doux. »