Des frais d'inscriptions illégaux

Frédéric Brenon - ©2008 20 minutes

— 

L'Université de Nantes figure parmi les 35 universités françaises montrées du doigt par l'Unef, car elles imposent aux étudiants des frais d'inscription illégaux. Nettement moins élevées que certaines facs parisiennes ou marseillaises, les sommes illégales réclamées à Nantes vont de 1,65 euros à 11 euros selon les filières. « Il s'agit de services supplémentaires comme l'envoi de dossiers ou de diplômes, reconnaît l'université. Notre tort c'est de ne pas avoir indiqué que c'était facultatif. Mais il n'y a pas de quoi faire un scandale. » Il y a un an, les 29 euros demandés à tous les non-boursiers pour accéder aux activités physiques et culturelles avaient été supprimés car jugés « illégaux ». Résultat : « Ceux qui veulent faire du sport paient maintenant plus cher et la fréquentation du Suaps a chuté, en un an, de plus de 50 % », regrette l'université.