Une plaque pour ne pas oublier les bombes de 1943

- ©2008 20 minutes

— 

L'émotion est toujours là et aussi forte, soixante-cinq ans après. Une plaque commémorative des bombardements de 1943 a été inaugurée hier à Nantes, place des Volontaires de la Défense Passive, au centre de la rue du Calvaire. « Je travaillais lorsque les bombes sont tombées », se rappelle Maurice, 81 ans. « Quand je suis ressorti place du Commerce, c'était un vrai massacre : les fiacres étaient renversés, les chevaux avaient les pattes arrachées ». Même effroi dans les propos de Jeanine, 75 ans. « C'est quelque chose qu'on ne peut pas oublier. L'erreur des soldats américains nous a coûté cher et nous a enlevé tous ceux qu'on aimait. » Charlotte, 84 ans, est elle venue « par respect pour tous ceux qui sont restés là ». Emeline Devauchelle