Nantes: Lignes de tram 6, 7 et 8, busway prolongé... Un nouveau réseau de transports en commun dévoilé

TRANSPORTS Ce vendredi, Nantes métropole a annoncé et précisé différents projets visant à améliorer le maillage des transports en commun, en vue du transfert du CHU notamment

Julie Urbach

— 

NANTES, le 03/07/2012 Un tram de la TAN
NANTES, le 03/07/2012 Un tram de la TAN — FABRICE ELSNER/20 MINUTES
  • Le tramway et le busway vont se développer dans les prochaines années sur l'agglomération nantaise.
  • Le principal objectif est d’éviter aux voyageurs de systématiquement passer par la place du Commerce lors de leurs déplacements. 

« Une étape décisive dans l’histoire des transports en commun nantais ». Ce vendredi, en présence de nombreux élus, Johanna Rolland, la présidente (PS) de Nantes métropole a dévoilé d’importantes mesures à venir en matière de mobilité. Le principal objectif est d’éviter aux voyageurs de systématiquement  passer par Commerce lors de leurs déplacements, et « d’offrir une alternative à la voiture ».

Pour ce faire, le réseau de transports sera musclé, avec un accent sur l’île de Nantes. Il sera aussi optimisé et rallongé notamment en bouts de lignes pour constituer un « réseau en toile d’araignée » et aller parfois au-delà du périphérique. Au total, environ 5 km de rails seront créés et pourraient toucher, en 15 ans, « 300.000 voyageurs supplémentaires ». Aucun chiffrage précis n’a été communiqué mais l’enveloppe se compte en plusieurs centaines de millions d’euros.

Les nouveautés du réseau de transports à Nantes, d'ici à 2026
Les nouveautés du réseau de transports à Nantes, d'ici à 2026 - Nantes métropole

En 2026, les nouvelles lignes de tram L6, L7 et L8

Jusqu’alors, en vue de la desserte du nouveau CHU, on savait que deux lignes de tram (nord-sud et est-ouest) étaient en projet sur l’île de Nantes. Finalement, dès 2026 (il n’y aura donc pas de retard, assure-t-on), elles seront au nombre de trois, et auront comme terminus commun « Basse île », à Rezé, a annoncé Nantes métropole.

Concrètement, elles ne seront pas totalement nouvelles puisque la ligne L6 reprendra presque le même tracé que celui de l’est de l’actuelle ligne 1, sauf qu’elle démarrera à Babinière (La Chapelle) et traversera l'Erdre. A la station Chantiers navals, elle empruntera le pont Anne-de-Bretagne, pour desservir le CHU puis Rezé. A l’ouest, la ligne L7 partira de François-Mitterrand mais prendra un nouveau petit tronçon, qui sera créé entre Romanet et Jamet. Elle rejoindra ensuite la L6 à Chantiers navals, jusqu’au terminus.

Enfin, la L8 traversera l’île de Nantes d’est en ouest, du CHU jusqu'au busway (au niveau de la station Ile de Nantes). Un projet d’extension jusqu’au boulevard de Doulon est à l’étude, dans un avenir plus lointain.

Le busway se développe

Deux nouveautés vont renforcer la place du busway dans la métropole nantaise. D’abord, les actuelles rames de la ligne 4, qui seront bientôt remplacées par les e-busway électriques, continueront en fait à circuler, mais sur l’actuelle C5 (qui se transformera en L5). La métropole a également annoncé le prolongement de la ligne L4 vers le sud : trois nouvelles stations seront créées pour se rapprocher du bourg de Vertou (+4,5 km), où sera situé le dépôt des nouveaux bus. Une extension prévue pour 2027, date de l’ouverture sur la commune d' un nouveau lycée. Un parking P + R doit également être construit à cet horizon.

Le busway de Nantes circule en site propre.
Le busway de Nantes circule en site propre. - JS Evrard/Sipa

Une ligne de transport « structurante » vers l’aéroport

Sur la carte communiquée par la métropole, une ligne rouge légendée « transport en commun structurant » doit partir de Gréneraie, puis desservir Pirmil et Rezé, direction l’aéroport Nantes-Atlantique. « Il y a trois solutions, le tram, le train ou le bus, résume Bertrand Affilé, vice-président de Nantes métropole en charge des transports. Les deux premières options prennent du temps : c’est plutôt une ligne de chronobus ou de busway que l’on envisage de créer ».

Ce transport en site propre viendrait s’associer à la voie réservée au covoiturage que souhaite aménager Nantes métropole sur la route de Pornic. Les études seront lancées une fois que le scénario du réaménagement de Nantes-Atlantique sera connu.