VIDEO. Solitaire du Figaro: «Bonne mer et bon vent!» Les 47 skippers sont partis de Nantes

COURSE Les navigateurs doivent rejoindre Pornichet pour le départ de la première étape, ce dimanche à 16h15

Julie Urbach

— 

Le départ de la Solitaire du Figaro, dimanche à Nantes
Le départ de la Solitaire du Figaro, dimanche à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

Plusieurs centaines de personnes ont fait sonner leur réveil très tôt pour ne rien rater du spectacle. Ce dimanche, dès 8h15, les 47 skippers de la Solitaire Urgo le Figaro ont mis les voiles pour la 50e édition de la célèbre course. Sur le ponton du quai de la Fosse à Nantes, où les bateaux étaient amarrés depuis le début de la semaine, on se serre dans les bras, on prend des photos, on effectue les derniers réglages. Quelques mètres au dessus, le long des garde-corps, le public n’en manque pas une miette. Le speaker égraine les noms. «Bonne mer et bon vent!».

Il faut dire qu’un départ depuis Nantes d’une telle course (où l’on compte qui plus estplusieurs locaux parmi les concurrents), c’est une première. « Je ne pouvais pas manquer ça, sourit Patricia, 47 ans, visiblement émue. Cécile Laguette est ma filleule ! Elle est super motivée pour sa troisième participation. Il faut une force mentale énorme, et une très grosse préparation… »

Cap au nord

Sous un soleil déjà très chaud, les concurrents sont partis un à un sur l’estuaire de la Loire direction Pornichet. Les choses sérieuses commenceront à 16h15, quand les navigateurs mettront le cap au nord vers Kinsale, en Irlande.

Les skippeurs, qui se battent à armes égales (ils ont tous le même voilier, le Bénéteau Figaro 3) sont attendus autour du 26 juin à Dieppe, après une course de 2.115 miles (près de 4.000 km).