Saviez-vous que les bateaux de la Solitaire Le Figaro sont tous fabriqués à Nantes?

VOILE Les 47 skippers de la course, qui s'élance dimanche, seront sur un nouveau voilier de type Figaro Bénéteau 3

David Phelippeau

— 

Le Figaro Bénéteau 3 de Loïck Peyron.
Le Figaro Bénéteau 3 de Loïck Peyron. — @Christophe Launay

Longueur de coque : 9,75 m. Largeur de coque : 3,40 m. Particularités : Dispose de foils (aile profilée qui se déplace dans l’eau et transmet une force de portance à son support). Voici la fiche technique partielle du Figaro Bénéteau 3. Ce type de bateau sera barré par les 47 skippers de la Solitaire Urgo Le Figaro, célèbre course de la voile qui s’élancera de Nantes et de Saint-Nazaire dimanche. Au kilogramme près, ils auront tous le même…

Clin d’œil du destin, ce premier monocoque monotype à foils de série au monde a été fabriqué à… Nantes. « On est même passé devant le lieu où il a été fabriqué ! », avouait, ce lundi, Armelle Le Cléac’h – deux fois vainqueur de la Solitaire – à son arrivée sur les quais nantais. Et pour cause : les 47 skippers sont tous passés plus ou moins près du chantier Bénéteau Racing Division, qui s’est installé dans la zone de Cheviré fin 2017.

Quelques semaines seulement pour le prendre en main

Ce monotype, qui est le fruit du travail d’experts du groupe Bénéteau (groupe vendéen) et du cabinet d’architecture Van Peteghem Lauriot-Prévost (VPLP), architectes des deux derniers bateaux vainqueurs du Vendée Globe, a pu être pris en main par certains marins lors de la Sardinha Cup en mars.

« Nous nous rapprochons plus d’un IMOCA que d’un Figaro Bénéteau traditionnel, qui faisait plus bateau de Monsieur Tout-le-Monde, expliquait début mai à Voiles et Voiliers Bernard Bachelier, chef de la production du bateau. C’est vraiment un engin de course. » Yann Eliès y va de son commentaire : « Un bateau petit, avec moins de confort, plus exposé à la mer. On le découvre, il fait un peu peur. On a souvent horreur de ce saut dans le vide. »