Nantes: Donnez votre avis sur la connexion des lignes 1 et 2 de tram

TRANSPORTS Nantes métropole envisage de prolonger le tramway de Ranzay à Babinière et d'y construire un dépôt technique. Avant peut-être de relier entièrement les deux lignes

F.B.

— 

La station de tramway Ranzay, sur la ligne 1, à Nantes.
La station de tramway Ranzay, sur la ligne 1, à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Evoquée depuis plus de 10 ans, la connexion des lignes 1 et 2 de tramway (entre Haluchère et le secteur des facultés) n’est pas pour tout de suite. Mais le projet avance tout de même un peu. Après avoir poussé la ligne 1 jusqu’à Ranzay en 2012, Nantes Métropole envisage désormais la phase 2 : étendre le tramway de Ranzay à Babinière à l’horizon 2024. Pas une mince affaire puisqu’il faut franchir l’Erdre et le périphérique. Une étape de concertation publique est ouverte jusqu’au 14 juin pour permettre aux habitants de donner leur avis.

136 millions d’euros la deuxième phase

Le projet d’extension prévoit donc de prolonger la ligne 1 jusqu’à Babinière où le tram-train Nantes-Châteaubriant circule déjà. Un nouveau pôle d’échanges sera réalisé, tandis que le parking-relais sera agrandi. Un nouveau dépôt technique pour les tramways de grande longueur (capacité 61 rames) sera construit. Pour les accès, il faudra aménager une voie de tramway sur le pont de la Jonelière et une double voies sur un ouvrage franchissant le périphérique.

Les travaux pourraient démarrer en 2021. Le coût de l’opération est élevé : pas moins de 136 millions d’euros, soit trois fois plus que le prix de l’Arbre aux hérons à titre d’exemple. Il pourrait s’alourdir de 80 millions d’euros supplémentaires lorsque le raccordement aux facultés sera effectif. Mais cette troisième phase n’est pas encore programmée.

Désengorger le centre-ville

La connexion des lignes 1 et 2 permettrait de désengorger les stations du centre-ville, en particulier Commerce où s’effectuent la plupart des changements. Elle permettrait aussi de mieux desservir le quartier des facultés.

Les habitants peuvent s’informer et faire part de leurs remarques dans quatre lieux à Nantes et à la Chapelle-sur-Erdre. Des réunions publiques sont programmées mardi à la Chapelle-su-Erdre et le 22 mai quartier Nantes-Erdre. Le dossier est également consultable depuis ce site Internet tandis qu’un registre dématérialisé est accessible ici.