Nantes: Malgré les aléas, Prun' est toujours là et bien là 20 ans après sa création

ANNIVERSAIRE La radio nantaise fête ses 20 ans du 7 au 26 mai dans la ville et ses alentours

David Phelippeau

— 

Dans le studio de Prun'.
Dans le studio de Prun'. — Prun'
  • Prun', radio associative nantaise, fête ses 20 ans d'existence.
  • Depuis 1999, la radio, qui regroupe plus de 200 bénévoles, a parcouru du chemin et surmonté de nombreux obstacles.

En 20 ans, il y en a eu des obstacles, mais Prun' est toujours là et bien là. Cette radio associative (92 FM) – qui regroupe 230 bénévoles à l’année (dont 25 % d’étudiants), draine 9.000 auditeurs chaque jour et propose 60 émissions – fête les 20 ans de sa création. Du 7 au 26 mai*, Prun’part à l’assaut de  Nantes pour 20 jours d’exception afin de représenter ce qu’elle met en valeur depuis toutes ces années : concerts, tournoi de pétanque géant, exposition, marathon DJ, mix dans les piscines, découvertes, surprises, et émissions spéciales dans des lieux emblématiques et insolites… « Il était important de sortir de nos studios pour aller à la rencontre des auditeurs », explique la directrice de la radio, Élisabeth Carré.

En 1999, les créateurs n’imaginaient sans doute pas un seul instant que 20 ans plus tard la petite radio deviendrait aussi grande. « Des étudiants d’info-com de l’université de Nantes sont à l’origine de la radio, raconte Hortense Houpert, présidente de Prun'. Ils avaient un projet de fin d’étude sur six mois, ils avaient alors monté une antenne avec un programme dans un bus. C’était un studio mobile et ça a très bien marché… » C’est la genèse de Prun' qui n’est « pas une radio campus », précise Hortense.

Le « bébé » grandit au fil des années. Déménage. Tremble, mais se bat à chaque fin d’autorisation d’émettre quand le CSA laisse planer le doute. Se mobilise en 2006 pour obtenir une fréquence permanente. 13.000 signatures sont récoltées, l’antenne devient pérenne. Portée par toujours autant de bénévoles et guidée par « le dynamisme, la soif de découverte et de rencontres, et l’envie de diffuser ses connaissances de chacun », selon Elisabeth Carré.

Une expérience très formatrice

« Quand on est nouvel étudiant à Nantes, Prun' est un peu un passage obligatoire, estime Hortense Houpert, présidente depuis 3 ans. Il y a des musiciens, des littéraires et tout simplement des gens qui aiment parler. Il y a beaucoup de volontés différentes qui se conjuguent très bien. » Tous ces bénévoles apportent leur écot à la radio, chacun dans son style, selon ses affinités. « Moi, j’aime favoriser les musiques et artistes émergents, lance François, à Prun' depuis 13 ans. C’est un peu le bordel avec le streaming. Prun’est là comme un peu un curateur… »

D’autres apprennent sur le tas, non sans appréhension. Elisabeth Carré, bénévole en 2012 avant devenir directrice et salarié [4 salariés à temps plein] : « Je n’oublierai jamais une de mes premières interviews à l’antenne avec un metteur en scène d’opéra. Je ne connaissais rien du tout. Pour ne pas passer pour une néophyte, j’avais bien préparé ça et ça s’était super bien passé, à tel point que j’avais intégré l’opéra de Nantes comme ouvreuse puis j’avais travaillé au Voyage à Nantes chaque été pendant 3 ans. Cette interview m’a ouvert une porte dans le milieu culturel. »

Louis, autre bénévole : « Rien n’est impossible, Prun' est une asso extrêmement formatrice. Tu n’as pas forcément de bagages, mais tu vas apprendre et tu sors ensuite avec une expérience qui te sert pour le futur. »

* Du 7 au 26 mai, à Nantes et dans ses alentours, www.prun.net