Nantes: La plus ancienne papeterie nantaise ferme ses portes mardi

NOSTALGIE Ce commerce du centre-ville avait ouvert ses portes en 1852

David Phelippeau

— 

La papeterie Radigois.
La papeterie Radigois. — D.P. / 20 minutes

Une page se tourne. Faute de repreneur, la papeterie Radigois, située en plein centre-ville de Nantes, va définitivement fermer ses portes mardi. C’est une institution nantaise qui disparaît car cette papeterie a été créée en 1852.

Un restaurant à la place

Fondée par Gustave et Louis Radigois, cette papeterie, qui jouxte l’église Saint-Nicolas, a été rachetée en 1933 par la famille Péan. Ce commerce a toujours été transmis de génération en génération. Jacques Hélias-Péan, actuel propriétaire, n’a pas trouvé de repreneur. A 66 ans, celui qui est à la tête de la papeterie depuis l’âge de 22 ans va donc prendre sa retraite. Un restaurant va prendre place dans les locaux de la papeterie.

Pour l’anecdote, ce commerce n’était pas le plus ancien en activité. C’est la chapellerie (magasin où l’on vend des chapeaux) Falbalas Saint-Junien, rue de la Paix, qui est la plus vieille enseigne nantaise. Elle existe depuis 1803.

La chapellerie Falbalas.
La chapellerie Falbalas. - D.P. / 20 minutes
​​ ​​