Nantes: Une marche dimanche pour dire non à la «guerre des quartiers»

FAITS DIVERS Plusieurs fusillades ont eu lieu ces derniers jours à Nantes. L'une d'elles a fait un mort lundi soir

20 Minutes avec AFP

— 

Le bar à chicha Le Moonlight, rue Maréchal-Joffre à Nantes, devant lequel un homme a été tué le soir du 22 avril.
Le bar à chicha Le Moonlight, rue Maréchal-Joffre à Nantes, devant lequel un homme a été tué le soir du 22 avril. — S.Salom-Gomis/AFP

Une marche associative et citoyenne partira simultanément de plusieurs quartiers de Nantes dimanche après-midi pour appeler au calme en réaction aux fusillades en série qui ont fait un mort et six blessés par balles ces derniers jours. Cette marche inter-quartiers a été fixée dimanche à 15h pour dire « non à la guerre des quartiers » qui secoue les secteurs sensibles de la ville.

Le départ est prévu simultanément de sept quartiers : Bellevue, Dervallières, Breil, Nantes nord, Bottière, Malakoff et Clos-Toreau. Les manifestants (habitants et militants associatifs) devraient converger vers un point de rendez-vous dans le centre-ville.

Après les fusillades du week-end de Pâques

Cette initiative fait suite à la mort par balle, dans la nuit de lundi à mardi, d’un employé de 24 ans dans un bar à chicha de la rue du Maréchal-Joffre, à deux pas de la cathédrale de Nantes. L’enquête, confiée à la police judiciaire, est en cours.

Ces faits ont relevé d’un cran le niveau des violences engendré par des rivalités entre quartiers. Il s’agissait de la cinquième fusillade à Nantes en quelques jours, après celles qui avaient éclaté quartiers Bellevue, Dervallières et du Breil, selon la préfecture de Loire-Atlantique, causant six blessés par balles.

La préfecture a indiqué que des renforts de police étaient prévus pour « ramener le calme au plus vite ».