Nantes: Rafale de coups de feu quartier Bellevue, quatre blessés hospitalisés

FAITS DIVERS Des tirs automatiques ont résonné place Mendès-France, dans la nuit de dimanche à lundi

Frédéric Brenon

— 

Place Mendès France, quartier Bellevue à Nantes
Place Mendès France, quartier Bellevue à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

Regain de tension quartier Bellevue, à l’ouest de Nantes. Dans la nuit de dimanche à lundi, une rafale de tirs automatiques a été entendue dans le secteur de la place Mendès-France, rapporte la police nationale. Quatre personnes ont été blessées et hospitalisées. Touché à l’abdomen, un homme de 52 ans, a dû être opéré en urgence. Son pronostic vital ne serait plus engagé. Les trois autres victimes sont des jeunes hommes de nationalité étrangère. L’un d’entre eux est blessé à la jambe, un autre au visage.

Trois modèles d’armes

Sur place, les enquêteurs ont retrouvé pas moins de 17 douilles provenant de trois modèles d’armes différents, dont un fusil d’assaut de type kalachnikov. Une balle a terminé sa course près de la fenêtre d’un appartement situé au deuxième étage. La police judiciaire essaie actuellement de comprendre ce qui a pu se passer.

Règlement de comptes ? Opération d’intimidation ? On ignore, à cette heure, si les victimes étaient spécifiquement visées. Les caméras de vidéosurveillance qui équipent la place Mendès-France pourraient donner des éléments de réponse.

Une demande de renfort policier pour ce soir

Quoi qu’il en soit, une demande de renfort policier a été formulée ce lundi, précise la police nationale. Si le ministère donne son feu vert, une unité mobile de CRS pourrait être déplacée dans le quartier dans la soirée.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, déjà, des coups de feu provenant d’armes automatiques avaient été tirés à Bellevue. Un homme âgé de 20 ans, qui se trouvait place Mendès-France, avait été blessé à l’épaule. La voiture d’un autre homme avait été visée par des tirs, un peu plus au sud du quartier. L’automobiliste n’avait pas été blessé.