Nantes: Après de nouveaux incidents, douze rames de tramway à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre

TRANSPORTS Les rames conçues par le constructeur espagnol CAF pour le tramway nantais rencontrent des problèmes techniques

Julie Urbach

— 

Un tramway de la ligne 1 à Nantes.
Un tramway de la ligne 1 à Nantes. — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Elles avaient été remises en circulation au mois de mars mais sont de nouveau à l’arrêt. Depuis mardi, douze rames du tramway nantais ont été retirées du réseau à la demande des services de l’Etat, annonce la Semitan. Il s’agit des rames conçues par le constructeur espagnol CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles), utilisées sur la ligne 1 depuis 2012. Leur suspension est prévue jusqu’à nouvel ordre.

En décembre dernier, de premiers incidents techniques avaient poussé la Semitan à mettre à l’arrêt toute la flotte, « par principe de précaution ». « Il s’agissait de problème de traction freinage, précise Olivier Le Grontec, directeur du réseau de transports en commun nantais. Après des tests, le constructeur avait modifié le logiciel informatique, ce qui avait été validé par un expert. »

Impact sur le trafic

Seulement voilà : si certains problèmes ont été résolus, d’autres sont apparus, toujours liés au système de freinage. « Un nouveau diagnostic va être engagé, poursuit Olivier Le Grontec. Il faudra déterminer les causes de ces pertes de performance et apporter des correctifs. On est partis pour plusieurs semaines au moins. »

Si deux ou trois anciennes rames ont pu être remises en service, impossible pour la Semitan de palier ce retrait. Ainsi, à partir de mardi prochain, « le service en jours bleus sur les lignes de tramway sera adapté avec une fréquence réduite en heure de pointe de 30 secondes sur chaque ligne », explique la TAN. Il n’y aura pas d’impact sur la fréquence en heures creuses et le soir.