Nantes: Des noms de migrants collés sur les plaques des navires négriers

IMMIGRATION Les plaques de verre du Mémorial de l'abolition de l'esclavage ont été détournées par un collectif

F.B.

— 

Une plaque du Mémorial à l'abolition de l'esclavage détournée par un collectif.
Une plaque du Mémorial à l'abolition de l'esclavage détournée par un collectif. — F.Brenon/20Minutes

Elles interpellent certains passants, tandis que d’autres passent leur chemin sans remarquer la différence. Depuis plusieurs jours, des plaques en verre du Mémorial de l'abolition de l'escalavage de Nantes ont été détournées de leur usage. Ces rectangles de verre insérés dans le sol affichaient auparavant le nom d’un navire négrier ayant participé au commerce triangulaire au départ de la Cité des ducs.

Grâce à un subtil ajout, on peut désormais lire sur plusieurs d’entre elles le nom d’un migrant ayant trouvé la mort en voulant rejoindre l’Europe. Sur d’autres, la mention « inconnu » est inscrite en complément des explications sur les circonstances du décès.

Une plaque détournée du Mémorial de l'abolition de l'esclavage.
Une plaque détournée du Mémorial de l'abolition de l'esclavage. - F.Brenon/20Minutes

« En réaction à l'inaction et à l'ignorance »

L’action a été revendiquée par un collectif dénommé Baudroie. « Ces noms sont tirés d’une liste publiée par le journal allemand Der Tagesspiegel le 10 novembre2017. Elle recense depuis 1993 les noms de 33.293 personnes retrouvées mortes, explique le collectif dans un communiqué. En réaction à l’inaction et à l’ignorance de plus en plus flagrante du pays à l’égard ces enfants, de ces femmes et de ces hommes qui ont risqué leur vie dans l’espoir d’une existence digne et juste, nous avons décidé de mettre en lumière ces milliers de noms oubliés pour leur rendre l’humanité que la France et la responsabilité mondiale leur ont volée. »

Des plaques détournées du Mémorial de l'abolition de l'esclavage.
Des plaques détournées du Mémorial de l'abolition de l'esclavage. - F.Brenon/20Minutes

Entre le pont Anne-de-Bretagne et la passerelle Victor-Schoelcher, quelque 2.000 plaques en verre sont réparties sur le quai : 1.710 rappellent le nom des navires et les dates de départ des expéditions négrières nantaises, les 290 autres indiquent les comptoirs négriers, les ports d’escale et les ports de vente en Afrique, aux Antilles, aux Amériques et en Océan Indien.