Nantes: Le Voyage à Nantes, qui rouvre sa Cantine dès jeudi, veut capter les touristes toute l'année

TOURISME Le Voyage à Nantes mise sur ses installations pérennes pour booster le tourisme, et pas uniquement l'été

Julie Urbach

— 

La Cantine du Voyage à Nantes, version 2018
La Cantine du Voyage à Nantes, version 2018 — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Cette année, la Cantine du Voyage ainsi que quelques étapes du Voyage vont rouvrir plus tôt que d’habitude.
  • Un nouveau guide, intitulé « Le Voyage permanent », recense les musées et installations pérennes à découvrir en ville.

Début mai à ses débuts, puis autour de la fin avril ces dernières années. En 2019, la réouverture de la Cantine du Voyage va intervenir encore plus tôt. A partir de ce jeudi midi (et même s’il fait froid), les habitués de ce haut lieu du chill du quai des Antilles, sur l'île de Nantes, pourront retrouver leurs terrains de pétanque, transats, potager ou grandes tables en bois préférés. Dans les assiettes, le traditionnel poulet d’Ancenis-patates sera au rendez-vous, après que 120.000 couverts ont été servis en 2018.

En fait, la grande nouveauté (en plus de la hausse de tarif du menu du soir, qui passe de 13 à 14 €) est que cette année, la Cantine sera accessible encore plus longtemps que d’habitude. Et ce n’est pas un hasard. « On ne peut pas l’ouvrir à l’année, même si on aimerait bien, justifie Jean Blaise, le directeur du Voyage à Nantes. Les chiffres de fréquentation montrent que les touristes viennent l’été, mais plus seulement. On pense de plus en plus à ce que l’on appelle le Voyage permanent. »

Un nouveau guide en cinq langues

Alors que l’attractivité de la ville progresse, et notamment grâce à l’événement estival, le Voyage à Nantes veut passer à la vitesse supérieure. C’est ainsi qu’un nouveau guide touristique gratuit, et disponible en cinq langues pendant toute l’année, vient de voir le jour. « Quand on fait la somme de tous les musées et de toutes les oeuvres pérennes, ça fait beaucoup de propositions qui peuvent justifier de passer deux, voire trois nuits à Nantes et découvrir la ville », continue Jean Blaise. « Ce guide [appelé Le Voyage permanent] accompagnera les visiteurs qui viennent de l’extérieur, mais c’est aussi un moyen pour que les Nantais se réapproprient le parcours », complète-t-on au Voyage à Nantes.

Le Voyage à Nantes promet cependant que les éditions estivales de l’événement ne disparaîtront pas, au contraire. « Cette année, la ligne verte va se poursuivre vers Chantenay, jusqu’aux Oblates, annonce Jean Blaise. La nouvelle oeuvre de Kawamata [un belvédère en forme de nid de cigogne] devrait notamment être prête fin juin. » En attendant, les croisières Estuaires et le bateau Ouch reprennent du service dans les prochains jours. Début mai, le toboggan du château rouvrira au public.