Nantes: Le moustique tigre repéré pour la première fois en Loire-Atlantique

ENVIRONNEMENT Un signalement, authentifié, a été effectué l'automne dernier au Pellerin

F.B.

— 

Un moustique tigre. (Illustration)
Un moustique tigre. (Illustration) — AP / SIPA

Présent en Maine-et-Loire et Vendée, le moustique tigre risquait de franchir les frontières de la Loire-Atlantique un jour ou l’autre. Et bien c’est chose faite depuis l’automne dernier, rapporte l’agence régionale de santé (ARS), confirmant une information de Presse Océan. Un signalement a été effectué en octobre sur la commune du Pellerin, non loin de la Loire, à l’ouest de Nantes. Le moustique tigre a été authentifié par les autorités.

Sa présence n’a pas été reconstatée depuis, dans la mesure où la surveillance s’interrompt en raison de la période hivernale. « La reprise en avril de la surveillance permettra de vérifier s’il y a une implantation durable en Loire-Atlantique », commente l’agence régionale de santé.

Reconnaissable à ses zébrures noires et blanches

Le moustique tigre, également appelé aedes albopictus, est un insecte d’origine tropicale, reconnaissable à ses zébrures contrastées noires et blanches qui parcourent son corps effilé. Il est de petite taille, environ 5 mm. Assez vorace, il pique surtout le jour. Son expansion est mondiale. Il peut être porteur de plusieurs maladies transmissibles à l’homme dont le chikungunya, la dengue et zika.

L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Un signalement peut s’effectuer via le site www.signalement-moustique.fr.