Nantes : Le musée Dobrée, fermé depuis 2011, va-t-il rouvrir un jour? Un nouveau recours déposé

CULTURE L’association Nantes Patrimoine a annoncé, mardi, avoir déposé un recours contre le nouveau projet de modernisation du musée

Julie Urbach

— 

Le musée archéologique Dobrée est fermé au public depuis 2011.
Le musée archéologique Dobrée est fermé au public depuis 2011. — F. Brenon / 20 Minutes
  • En 2012 et 2014, un premier projet de transformation du musée Dobrée avait été retoqué par la justice.
  • L'association qui avait mené ce combat dépose un nouveau recours, contre le nouveau projet défendu depuis par le département de Loire-Atlantique.

C’est reparti pour un tour. Fermé depuis huit ans en raison d’une bataille juridique, le musée Dobrée en voit de toutes les couleurs. Ce mardi, l’association Nantes Patrimoine a annoncé qu’elle avait déposé un recours contre le permis de construire du nouveau projet de réhabilitation et de modernisation, défendu par le conseil départemental de Loire-Atlantique, qui avait dû revoir sa copie.

Présentée en 2017, cette dernière prévoit une réhabilitation des bâtiments, dont une extension vitrée et métallique pour le manoir. Une reconfiguration de l’ensemble du site et du jardin est aussi prévue, avec la création d’un grand parvis notamment. Les travaux devaient démarrer « fin 2019 » pour une enveloppe de 25 millions d’euros. Et le musée archéologique, riche de 135.000 œuvres couvrant 500.000 ans et les cinq continents, devait (enfin) rouvrir au public fin 2021.

Les jardins du nouveau musée Dobrée, et l'extension vitrée du manoir
Les jardins du nouveau musée Dobrée, et l'extension vitrée du manoir - Atelier Novembre © image : bildstudio.net

Un projet « pas respectueux du site »

Voilà pour la théorie. Car l’association de riverains, à l’origine du combat remporté en première instance et en appel contre le premier projet, estime aujourd’hui que le futur visage du musée n’est toujours « pas respectueux du site ». « Des espaces verts vont être privatisés, d’autres seront perdus au profit d’un espace très minéral, se désole Guillaume Turlan, président de Nantes Patrimoine. Quant au manoir du XVe siècle, il va être massacré. L’extension prévue ne respecte pas le style irlandais, que demandait de conserver Thomas Dobrée quand il a fait ce legs en 1894. »

Assez d’arguments, selon les opposants, pour engager une nouvelle action devant le tribunal administratif. « Les modifications doivent être faites dans le respect du bâti existant, insiste Me Pierre Lefevre. Nous estimons qu’il y a un certain nombre d’illégalités par rapport au plan local d’urbanisme. Comme ces mouvements de terrain qui avaient déjà été dénoncés dans le premier projet. »

Le parvis principal du nouveau musée Dobrée
Le parvis principal du nouveau musée Dobrée - Atelier Novembre © image : bildstudio.net

Les travaux retardés ?

Les opposants estiment désormais qu’il faudra un an (voire un an et demi) à la justice pour se prononcer sur le recours. Une action non suspensive mais qui pourrait devenir un caillou dans la chaussure du conseil départemental, qui espérait cette fois que le nouveau musée Dobrée, misant sur la « sobriété », susciterait l’adhésion…

« Un projet de rénovation plus raisonné est possible », martèle l’association, qui n’exclut pas de saisir le juge des référés si jamais le chantier démarrait avant l’examen de sa requête. Entre-temps, ses membres se désolent de voir « le site en déshérence, les espaces verts non entretenus, et de la mousse pousser sur les toitures… » 

«Ce projet de renouveau du musée et de ses jardins est ainsi très attendu par de nombreux riverains et commerçants du quartier. Il permettra de répondre à la nécessité de préserver ce patrimoine public (...), a réagit le conseil départemental dans un communiqué, mardi soir. Dans l’immédiat, le Département de la Loire-Atlantique entend poursuivre le travail entrepris pour pouvoir rouvrir le musée Dobrée dès la fin 2021».