Aéroport de Nantes: La concertation publique aura lieu en juin, les premiers travaux en 2022

AEROPORT Les ministres Elisabeth Borne et François de Rugy précisent le calendrier. Et sèment la confusion sur l’allongement de la piste

F.B.

— 

Elisabeth Borne, lors d'un déplacement à Nantes le 4 mai 2018.
Elisabeth Borne, lors d'un déplacement à Nantes le 4 mai 2018. — S.Salom-Gomis/Sipa
  • Le réaménagement et l'agrandissement de Nantes-Atlantique fera l'objet d'une concertation publique.
  • Celle-ci s'étalera sur deux mois en juin-juillet, annonce le gouvernement.
  • Pour les travaux, il faudra attendre 2022.

Après avoir rencontré lundi les élus et parlementaires des communes riveraines de l’aéroport Nantes-Atlantique, le gouvernement fait savoir ce mardi que la fameuse concertation publique préalable au réaménagement et à l’agrandissement de Nantes-Atlantique aurait lieu « en juin et juillet 2019 ». Et non plus en mars-avril comme envisagé initialement.

Les premiers travaux, qui seront confiés au futur concessionnaire désigné en 2021, démarreront « début 2022 », indiquent Elisabeth Borne, ministre des Transports, et François de Rugy, ministre de la Transition écologique. Pour le court terme, l’actuel concessionnaire (AGO-Vinci) mènera dès cette année des travaux visant à améliorer les conditions d’accueil pour les passagers, notamment les jours d’affluence, précisent les ministres.

Imbroglio autour de l’allongement de la piste

Plus étonnant, le communiqué des ministères des Transports et de la Transition écologique rapporte que les élus locaux ont souhaité « de manière consensuelle » que l’allongement de 400 m de la piste d’atterrissage vers le sud soit un « scénario privilégié » à inscrire dans le dossier de concertation.

On sait pourtant que cette hypothèse est loin de faire consensus chez les élus du sud-Loire, en particulier à Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, commune qui n’aurait rien à gagner d’une extension de la piste à proximité de son bourg. Le maire, Jean-Claude Lemasson, n’a d’ailleurs pas tardé à démentir sur Twitter. « A quel moment un consensus sur un allongement de piste a été évoqué ? Jamais ! » s’insurge-t-il.

Par ailleurs, les ministres retiennent également le souhait des élus locaux de mettre en place un couvre-feu entre minuit et 6h. La plupart des élus du sud-Loire réclament également une restriction du nombre de vols entre 22h30 et minuit.