Nantes: La mairie critique la fermeture de deux bureaux de Poste, la députée Valérie Oppelt fait l’inverse

SERVICE PUBLIC Le conseil municipal reproche à la Poste de vouloir fermer deux bureaux en centre-ville. Valérie Oppelt (LREM), elle, soutient le projet

F.B.

— 

Le bureau de Poste Decré devrait fermer en avril.
Le bureau de Poste Decré devrait fermer en avril. — J.Urbach/20Minutes

Décidément, la fermeture annoncée de deux bureaux de Poste du centre-ville de Nantes continue de faire réagir. Les bureaux Champ-de-Mars et Decré doivent en effet baisser le rideau ces prochaines semaines. Ils seront compensés par l’installation de quatre relais postaux chez des commerces existants. Ce jeudi, les élus de la mairie de Nantes, réunis en conseil municipal, ont adopté un vœu réclamant au groupe La Poste « d’assumer ses missions de service public ».

« La direction de la Poste décide encore une fois de fermer de nouveaux bureaux à Nantes. Ces deux bureaux connaissent pourtant une grande affluence et répondent à des besoins essentiels d’usagers, de professionnels et d’habitants, notamment en situation de précarité », dénoncent les élus. « Si la Poste doit s’adapter aux nouveaux usages, cela ne peut se faire aux dépens des missions de service public qu’elle remplit, poursuit le texte commun. C’est pourquoi les élus nantais désapprouvent ces multiples fermetures et apportent tout leur soutien aux usagers et aux personnels pour le maintien du service public postal dans tous les quartiers nantais. »

« La qualité des services postaux ne sera pas détériorée »

De son côté, la députée nantaise Valérie Oppelt (LREM) a également réagi, après avoir rencontré le directeur régional de la Poste. Mais son analyse est à l’opposé de celle du conseil municipal. « Je me suis assurée que la fermeture des bureaux Decré et Champ-de Mars ne détériorerait pas la qualité des services postaux et n’entraînerait pas de suppression d’emploi, indique Valérie Oppelt. Les clients des bureaux vont pouvoir dorénavant profiter des opérations de services courrier et colis sur des plages horaires plus que doublée (soirée et week-end inclus). »

Rappelant que l’activité bancaire ne représente « que 5 % de l’activité des bureaux de Poste de l’hypercentre nantais », la députée insiste. « L’ouverture des relais de Poste est doublement bénéfique : elle répond à une attente forte des usagers qui travaillent en journée ; elle assure un revenu complémentaire à nos commerçants de proximité. »

Depuis deux ans, au moins deux bureaux de Poste nantais (Saint-Donatien et Longchamp) affichent porte close. D’autres sont en sursis, comme à Saint-Joseph ou à Saint-Jacques, où la mobilisation des riverains et salariés semble avoir payé.

Sur la métropole, l’activité aux guichets de La Poste aurait baissé de 27 % en cinq ans.