Nantes: Le Cinématographe va bel et bien déménager cours des 50-Otages

CINEMA Le permis de construire du nouveau projet de cinéma, qui aura trois salles, vient d'être signé

F.B.

— 

Le Cinématographe devrai s'installer en lieu et place de ce restaurant Hippopotamus.
Le Cinématographe devrai s'installer en lieu et place de ce restaurant Hippopotamus. — F.Brenon/20Minutes
  • Les locaux actuels du cinéma associatif ne permettent un accueil optimal du public.
  • A la recherche d’un nouveau lieu, il va s’intégrer dans un programme immobilier situé cours des 50-Otages.
  • Le permis de construire vient d'être signé par la mairie de Nantes.

Le Cinématrographe va bel et bien quitter sa salle historique de la rue des Carmélites. L’idée était en réflexion depuis plusieurs années dans la mesure où les locaux actuels (une ancienne chapelle) ne permettent plus au cinéma d’art et essai nantais (66.000 spectateurs en 2018) de se développer et d’accueillir la diversité des publics. Un site potentiel a été retenu. Il se trouve cours des 50-Otages, à l’emplacement du restaurant Hippopotamus (ex-Carnivore puis Villa Flora).

Le permis de construire du projet, validé par l'Architecte des Bâtiments de France, vient d'être signé par la mairie, indique l'équipe du Cinématographe, confirmant une information de Ouest-France.

Trois écrans contre un actuellement

Le bâtiment de l'Hippotamus, dont l'architecture originale n'est pas classée, sera démoli et remplacé par un programme mixte porté par le promoteur Cogedim. On y trouverait 16 logements à l’étage et, donc, le Cinématographe au rez-de-chaussée. Trois écrans, des espaces d’accueil et de rencontres et un espace d’éducation à l’image devraient y être aménagés. Sa proximité immédiate avec le garage de Jacques-Demy et le lieu de tournage du film Jacquot de Nantes signé Agnès Varda constitue un atout symbolique supplémentaire.

Le Gaumont aussi s’interroge

« Pour vous, spectateurs et spectatrices, ce sera plus de possibilités pour voir les films, ce seront des espaces pour vos discussions et des rencontres, ce sera un endroit à hauteur d’enfants. Bref, un lieu à la hauteur du projet », s’enthousiasme l’association, qui révèle que le site de l’ancienne école des beaux-arts a également été envisagé.

En parallèle, un autre cinéma emblématique nantais se pose la question d’un déménagement. Le Gaumont, dont les locaux de la place du Commerce ont besoin d’une importante rénovation, étudierait la possibilité de s’installer place Bretagne, selon Presse Océan.