Nantes: Fermé depuis plusieurs occupations de migrants, le Jardin des Fonderies va être clôturé

NATURE A Nantes, ce parc couvert de 3 ha est fermé au public depuis plusieurs occupations de migrants, en octobre dernier...

Julie Urbach

— 

Le Jardin des Fonderies est entouré de grilles et surveillé par des vigiles.
Le Jardin des Fonderies est entouré de grilles et surveillé par des vigiles. — F.Brenon/20Minutes

Les habitués du quartier s’impatientent. Depuis plus de trois mois, le Jardin des Fonderies, ce parc couvert de 3 hectares situé sur l’île de Nantes, est fermé au public, encadré par de grandes barrières grillagées. Une décision qu’avait prise la mairie après plusieurs occupations de migrants, au mois d’octobre dernier.

La mairie de Nantes a annoncé que le site devrait rouvrir d’ici au mois de juin, sous une autre forme. Des grilles vont être installées tout autour, afin qu’il devienne un jardin clos, à l’image du Jardin des plantes. « Avant la question des migrants, le lieu était concerné par des phénomènes de deal et de délinquance, justifie Johanna Rolland. Pour réoffrir ce lieu aux Nantais, nous avons décidé la pose de grilles afin que le parc soit fermé le soir et la nuit. »

Daviais toujours fermé

Concernant le square Daviais, dont le passage est lui aussi barré depuis l’évacuation des 700 migrants, la remise en état des sols est quasiment terminée, indique la ville. « Il faut désormais que la nature reprenne ses droits », estime Johanna Rolland, sans donner de date précise.

Au sujet du square Vertais, qui a lui aussi été un point de chute pour les exilés, le lieu a été rouvert, sans que tous les gravas n’aient été déblayés.